Sports : le BesAC part en quête du maintien, le FCSM a pour mission de combler Bonal

Publié le 08/03/2024 - 17:30
Mis à jour le 08/03/2024 - 17:20

Le GBDH et le BesAC ouvrent les festivités de ce week-end sportif des 8 et 9 mars 2024 avec un déplacement à Angers pour les handballeurs et un autre à Lorient pour le BesAC qui débute la deuxième phase avec son nouvel entraîneur aux manettes. Samedi l'ESBF tentera de dompter la bête noire nantaise tandis que le FCSM espère faire la fête à l'occasion du match des Socios. Le Racing Besançon ira lui défier Bourg-Péronnas. 

Football

National : Sochaux - Le Mans, samedi 9 mars à 15h au stade Bonal

Les derniers résultats du FCSM ont contraint le club à revoir ses objectifs. Après avoir affiché pleinement ses ambitions de montée suite à un très beau parcours en coupe de France, le club sochalien qui n’a plus gagné de matchs en championnat depuis le 15 janvier dernier, doit finalement revenir à l’essentiel, assurer son maintien en National. Soit l’objectif premier défini par le club en début de saison.

D’autant plus que, la situation est désormais préoccupante. Bien obligé de regarder à présent derrière soit, le FCSM, aujourd’hui 9e du classement, ne compte plus que 5 points d’avance sur le premier relégable et est contraint d’arrêter de laisser des points en route comme lors de ses quatre dernières prestations en championnat.  

En conférence de presse d’avant-match, le coach sochalien a presque sonné l’alerte : "il va falloir un électrochoc, un déclic, et il faut qu’on fasse en sorte qu’il arrive maintenant. Il faut qu’on trouve les bons leviers". D’autant plus qu’après ses deux victoires sans accrocs (4-0 et 2-0), Le Mans arrive à Sochaux avec l’envie de poursuivre sa série et de venir jouer les troubles fête à Bonal. Mais à l’image d’Amilcar Silva, les Sochaliens savent ce qu'ils ont à faire et entendent "tout donner demain et mouiller le maillot pour nos supporters" a promis le défenseur latéral.

D’autant plus que ce match des socios se veut comme une rencontre festive à destination des supporters qui ont contribué à sauver le club cet été grâce à la cagnotte en ligne ayant pu permettre de récolter plus de 770.000€. "On connaît la symbolique de ce match que tout le monde attend" a rappelé Oswald Tanchot. "J’espère que le fait de jouer dans un stade qui je l’espère sera en fête, va nous donner l’énergie suffisante pour essayer d’arracher une victoire et nous mettre à la relance". L’idéal serait donc de ne pas laisser Le Mans venir gâcher la fête… 

National 2 : Bourg-Péronnas - Racing Besançon, samedi 9 mars à 18h

Le Racing 9e du classement de la poule D de National 2 se déplace ce samedi chez le 4e Bourg-Péronnas pour le compte de la 18e journée. Pourtant seulement 6 points au classement séparent les deux équipes. S’il veut obtenir son maintien à la fin de la saison, le Racing est contraint d’engranger des points et donc d’obtenir des résultats y compris contre des équipes du haut de classement…

Le Racing a déjà prouvé qu’il en était capable en décrochant par exemple le nul face au leader Furiani fin février dernier et le dauphin Boigny en novembre dernier. 

Handball

Proligue : GBDH - Angers, vendredi 8 mars à 20h30 au palais des sports de Besançon

Avec trois victoires sur les cinq derniers matchs disputés, le GBDH effectue un début d’année canon qui lui permet de prendre ses distances sur la zone de relégation. De son côté, Angers n’a plus gagné de match depuis le 10 novembre dernier (27-28 à Valence) et est même à la lutte avec Caen pour le statut de relégable. En dix rencontres, les Angevins ont cumulé huit défaites et deux matchs nuls. Les hommes de Christophe Viennet auront donc l’ambition de poursuivre cette mauvaise série angevine en décrochant dès ce soir un nouveau succès à la maison qui leur permettrait de poursuivre leur remontée au classement.

LBE : ESBF - Nantes, samedi 9 mars à 18h au palais des sports de Besançon 

La dernière très belle victoire collective de l’ESBF face à Paris 92 a eu le mérite de rebooster l’effectif bisontin après un petit passage à vide de trois rencontres sans victoire. Bien déterminées a poursuivre sur leur lancée, les filles de Sébastien Mizoule vont devoir pour cela terrasser leur bête noire de la saison…

Après s’être imposées 25-23 en novembre dernier lors du match aller, les Nantaises étaient venues éliminer l’ESBF de la coupe de France lors des quarts de finale (29-33). Les Bisontines savent désormais à quoi s’en tenir et auront l’occasion de prendre leur revanche en bénéficiant du soutient du palais des sports qu’elles ne reverront ensuite plus durant un mois et demi (prochain match le 24 avril 2024 contre Nice). L’occasion parfaite de se dire au-revoir sur une bonne note…

Basket 

National (2e phase) : BesAC - Lorient, vendredi 8 mars à 20h aux Montboucons

Loin des ambitions affichées en début de saison, le BesAC s’apprête finalement à disputer son premier match de la phase 2 en poule de relégation, le tout en étant actuellement bon dernier du classement. Le club bisontin est donc en proie à une relégation imminente… à moins d’un miracle ? C’est en tout cas l’objectif fixé par le nouvel entraîneur Laurent Mathis qui effectuera sa grande première sur le banc bisontin ce vendredi soir à Lorient. 

Le BesAC étant contraint de décrocher l’une des trois premières places pour valider son maintien en N1, les Bisontins vont devoir frôler le sans-faute pour y parvenir. Un véritable "parcours du combattant" attend donc le BesAC qui va devoir selon son entraîneur aborder chaque match "comme une finale de coupe". S’il reconnaît que l’équipe "part de loin", le coach estime qu’il y a "encore quelque chose à jouer et qu’il faut tout faire pour laisser le club en N1 en 2024-2025. C’est ma mission. C’est aussi celle des joueurs !"

En face, l’équipe bretonne est dans une situation à peine moins pire avec 2 victoires, 4 défaites contre 1 victoire et 5 défaites pour le BesAC. Une désillusion pour une équipe quasiment taillée pour la montée en Pro B. Autant dire que les deux équipes joueront chèrement leur peau lors de ce premier match de phase 2.

Une bonne nouvelle enfin pour les Bisontins qui, dans leur quête de la victoire, pourront compter sur les retours de blessure de Xavi Rey et du capitaine Quentin Diehl. Marc Kwedi et Rémi Dibo restent pour leur part, encore sur le banc de l’infirmerie. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Sept danseuses classiques bisontines sélectionnées pour représenter la France

Après avoir franchi les épreuves régionales en mars 2024 à Besançon, plusieurs danseuses, élèves à la Galerie de la Danse, participaient, les 11 et 12 mai dernier, à Lyon, au concours national. Sept d'entre elles ont été sélectionnées pour représenter la France au concours européen et deux danseuses ont obtenu un prix.

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.08
ciel dégagé
le 19/05 à 15h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
59 %