Un dimanche avec Stéphane Plaza au salon de l'habitat

Publié le 19/10/2015 - 09:10
Mis à jour le 19/10/2015 - 13:50

Invité par Micropolis Besançon, Stéphane Plaza est arrivé en fin de matinée au salon de l'habitat. Dans la vie comme à la télévision, il a su charmé les visiteurs et les exposants tant pas son naturel que son humour ! Après trois jours, le salon de l'habitat 2015  termine donc sur une double une note positive avec 14.321 visiteurs, c'est près de 1.000 de plus comparé à 2014.

Rencontre

Malgré la fatigue d'un tournage d'une émission la veille, Stéphane Plaza s'est rendu disponible tant pour les visiteurs que pour les exposants ce dimanche 18 octobre au salon de l'habitat. L'agent immobilier, chef d'entreprise, animateur et comédien est par ailleurs en train de monter son réseau d'agences "Stéphane Plaza Immobilier, dont une à Pontarlier et à Besançon en fin d'année.  (Nous en vous dirons plus ce lundi 19 octobre sur maCommune.info ) 

Mais comment fait-il ? Lors d'un déjeuner avec les gagnants du jeu maCommune.info (Jérôme, Ketty et Sylvie)  et France Bleu Besançon, Stéphane Plaza s'est livré. Tout naturellement

Comment arrivez-vous à gérer vos multiples casquettes entre la télévision, les planches et votre travail d'agent immobilier ?

Stéphane Plaza : "J'ai appris à déléguer. À des gens de confiance et compétents et qui sont dans le même état d'esprit que moi : la bienveillance. Que ce soit dans les agences, à la télévision, j'attache beaucoup au respect des personnes que nous rencontrons et je veux que ceux qui travaillent avec moi soient dans la même logique. Je suis carré et fidèle dans mes relations. Sinon, vu mon emploi du temps, je sors peu et j'essaie de me coucher tôt… "

 En plus de vos trois émissions à la télévision, vous repartez sur les planches…

Oui et je m'amuse beaucoup. Je pars sur une  tournée pour 35 dates à partir du 1er novembre avec la pièce "Hors service" mise en scène par Arthur Jugnot et  avec Arnaud Gidouin, Juliette Meyniac, etc. Je parle un peu en Russe dans cette pièce (il nous fait une démonstration). C'est l'histoire  d'un quarantenaire qui veut changer de vie en vendant son site internet à des Russes et en partant avec sa maitresse. Mais, vous l'imaginez, cela ne va pas se passer comme il l'entend… Nous serons avec cette pièce ensuite aux Bouffes Parisiens à partir du 16 janvier…

Comment vivez-vous votre notoriété  et comment vous trouvez  encore le temps de vous rendre dans des salons ?

Je le vis bien merci ! Je respecte beaucoup les gens qui m'aborde facilement en raison mon image "nature" et proche de gens au auprès de toutes les tranches d'âge, de 7 à 77 ans.  Mais il est vrai que cela prend du temps. Vous pouvez mettre deux heures rien que pour acheter votre baguette de pain au gré des rencontres dans la rue. Cela fait partie de la notoriété.  C'est très prenant et cela demande beaucoup d'énergie. C'est d'ailleurs pour cela que je ne fais que cinq à six salons par an.

 Vous reviendrez à Besançon ?

Avec l'ouverture prochaine d'une agence de mon réseau à Besançon, je reviendrai peut-être et j'assisterai à un match de handball du GBDH avec qui M Goursolle est partenaire. Tout va dépendre de mon emploi du temps.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Evénements

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

publi-info • Chaque été, la Saline royale d’Arc-et-Senans crée l’événement, à la fois par ses expositions temporaires, mais aussi au travers d’un festival des jardins. En 2019, avec la Saline royale, nous fêterons les 50 ans de Woodstock, le célèbre festival de musique qui a rassemblé 500 000 personnes en août 1969 à deux heures de New-York.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.22
ciel dégagé
le 28/11 à 3h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
79 %

Sondage