Alerte Témoin

Stéphanie Sauthon, la nouvelle directrice de France Bleu Besançon

Publié le 07/11/2019 - 09:01
Mis à jour le 06/11/2019 - 15:48

Après avoir été responsable des programmes de France Bleu Besançon depuis novembre 2016, Stéphanie Sauthon a été nommée directrice de France Bleu Besançon en octobre 2019. Elle succède à ce poste à Alexandre Tandin, nommé directeur territorial Est en juin dernier.

Stéphanie Sauthon
Stéphanie Sauthon ©DR

Après des études de philosophie à l’université de Paris IV-Sorbonne et des études d’art dramatique à l’École Supérieure d’art dramatique de Paris, Stéphanie Sauthon, 49 ans, choisit de se former aux métiers de la radio. Elle débute sa carrière radiophonique en 2004 comme animatrice dans une radio associative (radio A) tournée vers le handicap.

Elle rejoint Radio France en 2005 en tant que PARL sur plusieurs locales de France Bleu. Jusqu'en 2013, elle collabore avec vingt-six stations locales.

De 2013 à 2015, Stéphanie Sauthon rejoint France Bleu Alsace en tant qu’animatrice. Elle imagine et développe l’émission Un Tour d’Alsace en 40 jours au cours de l’été 2015, avec Guy Wach, journaliste, producteur, animateur et réalisateur pour France 3 Alsace et France Bleu Alsace.

De 2015 à 2016, Stéphanie Sauthon collabore avec France Bleu Belfort Montbéliard comme responsable des programmes par intérim, avant de prendre la responsabilité des programmes de France Bleu Besançon en novembre 2016.

Elle a aussi conçu des émissions parmi lesquelles Si la radio m’était contée (quarante épisodes en duo avec Zappy Max), Pièces rapportées (une année de cours de théâtre qu’elle a donnés et enregistrés), La Rue du Conservatoire… Parallèlement, elle a été professeure, directrice d’une école de théâtre et mené une carrière de comédienne de 1999 à 2014.

Stéphanie Sauthon a pris ses fonctions le 16 octobre 2019.

Quel est le rôle d'une directrice d'une antenne France Bleu ?

Pour Stéphanie Sauthon, "c'est être la meilleure ambassadrice possible pour Radio France et pour France Bleu, comprendre le sens du terrain et comprendre les gens d'ici, les aimer et les valoriser", nous confie-t-elle. "Ce sont des valeurs de solidarité, d'écoute, de respect du territoire".

Des projets pour France Bleu ?

"Pour l'instant, le but est de continuer à tisser et enrichir les liens d'amitié avec la Franche-Comté et en ce qui concerne les projets, je vais me laisser le temps d'y réfléchir", nous répond-elle.

Actuellement, l'équipe de France Bleu, composée de journalistes, d'animateurs, de techniciens et du personnel administratif et d'accueil, n'est pas complète. Un-e responsable des programmes est en cours de recrutement. "Tant que l'équipe n'est pas complète, il est difficile de se projeter pour nous et surtout ce serait couper les ailes au nouveau responsable des programmes, l'empêcher d'avoir des envies et des réflexions qui lui sont propres. Mon but est de trouver quelqu'un en qui la confiance puisse être totale, qu'il comprenne bien cette région, qu'il l'aime autant que moi et pouvoir écouter ses idées."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.33
    peu nuageux
    le 07/08 à 0h00
    Vent
    1.46 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    93 %

    Sondage