Stéphanie Sauthon, la nouvelle directrice de France Bleu Besançon

Publié le 07/11/2019 - 09:01
Mis à jour le 06/11/2019 - 15:48

Après avoir été responsable des programmes de France Bleu Besançon depuis novembre 2016, Stéphanie Sauthon a été nommée directrice de France Bleu Besançon en octobre 2019. Elle succède à ce poste à Alexandre Tandin, nommé directeur territorial Est en juin dernier.

Stéphanie Sauthon
Stéphanie Sauthon ©DR

Après des études de philosophie à l’université de Paris IV-Sorbonne et des études d’art dramatique à l’École Supérieure d’art dramatique de Paris, Stéphanie Sauthon, 49 ans, choisit de se former aux métiers de la radio. Elle débute sa carrière radiophonique en 2004 comme animatrice dans une radio associative (radio A) tournée vers le handicap.

Elle rejoint Radio France en 2005 en tant que PARL sur plusieurs locales de France Bleu. Jusqu'en 2013, elle collabore avec vingt-six stations locales.

De 2013 à 2015, Stéphanie Sauthon rejoint France Bleu Alsace en tant qu’animatrice. Elle imagine et développe l’émission Un Tour d’Alsace en 40 jours au cours de l’été 2015, avec Guy Wach, journaliste, producteur, animateur et réalisateur pour France 3 Alsace et France Bleu Alsace.

De 2015 à 2016, Stéphanie Sauthon collabore avec France Bleu Belfort Montbéliard comme responsable des programmes par intérim, avant de prendre la responsabilité des programmes de France Bleu Besançon en novembre 2016.

Elle a aussi conçu des émissions parmi lesquelles Si la radio m’était contée (quarante épisodes en duo avec Zappy Max), Pièces rapportées (une année de cours de théâtre qu’elle a donnés et enregistrés), La Rue du Conservatoire… Parallèlement, elle a été professeure, directrice d’une école de théâtre et mené une carrière de comédienne de 1999 à 2014.

Stéphanie Sauthon a pris ses fonctions le 16 octobre 2019.

Quel est le rôle d'une directrice d'une antenne France Bleu ?

Pour Stéphanie Sauthon, "c'est être la meilleure ambassadrice possible pour Radio France et pour France Bleu, comprendre le sens du terrain et comprendre les gens d'ici, les aimer et les valoriser", nous confie-t-elle. "Ce sont des valeurs de solidarité, d'écoute, de respect du territoire".

Des projets pour France Bleu ?

"Pour l'instant, le but est de continuer à tisser et enrichir les liens d'amitié avec la Franche-Comté et en ce qui concerne les projets, je vais me laisser le temps d'y réfléchir", nous répond-elle.

Actuellement, l'équipe de France Bleu, composée de journalistes, d'animateurs, de techniciens et du personnel administratif et d'accueil, n'est pas complète. Un-e responsable des programmes est en cours de recrutement. "Tant que l'équipe n'est pas complète, il est difficile de se projeter pour nous et surtout ce serait couper les ailes au nouveau responsable des programmes, l'empêcher d'avoir des envies et des réflexions qui lui sont propres. Mon but est de trouver quelqu'un en qui la confiance puisse être totale, qu'il comprenne bien cette région, qu'il l'aime autant que moi et pouvoir écouter ses idées."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.8
partiellement nuageux
le 29/11 à 9h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
75 %

Sondage