Stromae, Cantat , Métronomy : des festivaliers mouillés… mais comblés !

Publié le 05/07/2014 - 09:48
Mis à jour le 05/07/2014 - 18:05

Les têtes d'affiche de cette première journée aux eurockéenes de Belfort ont électrisé la première soirée orageuse des Eurockéennes de Belfort. Stromae a littéralement électrisé une immense vague de festivaliers avant le concert de Bertrant Cantat et de son groupe Détroit. "Bertrand est toujours au top" ont commenté ses fans.


strombe Eurockéennes 2014 Formidable par macommune_info

Eurocks 2014

C'est le jeune groupe français Mofo Party Plan qui a ouvert les festivités. Pour son premier festival d'été, ce quatuor masculin a martelé ses rythmes énergiques devant les premiers festivaliers. Puis la grande scène du festival a été inaugurée par l'échalas canadien Reignwolf, et par les légendaires Pixies, qui ont reformé en 2004 leur groupe  de rock alternatif.

Mais LE concert qui était tant attendu, était bien celui du Belge Stromae. Formidable. Chandail classique sur chemise blanche et noeud papillon, une présence scénique extraordinaire, Stromae s'est présenté devant un public survolté, prêt à braver la pluie battante. Le chanteur a transformé le site du Malsaucy en discothèque géante, où le public a repris en choeur la plupart de ses tubes  (Papaoutai, Formidable…) de son dernier album, "Racine Carré" sur une mise en scène digne d'un spectacle en salle avec un show lumière époustouflant. Stromae a su garder le contact avec son public en galère. Une belle complicité.

 "Je suis très heureux de venir, deux ans après", a lancé le chanteur belge,  déjà présent à Belfort en 2011.  Les Eurocks ne s'y trompent pas. Malgré le temps maussade et la boue, Stromae a fait rayonner les Eurockéennes avec un public survolté mêlant jeune, parents et enfants qui se sont massés devant la grande scène. Beaucoup ont dû être évacués par l’avant de la scène cause des mouvements de foule.

La mise en scène était digne d’un vrai spectacle en salle : show lumière et mise en scène époustouflants, énergie communicative de la part de l’artiste, changements de costumes presque à chaque morceau, belle complicité avec le public (en galère)… Le public était mouillé, mais comblé.

Message des intermittents 

Avant que Détroit ne monte sur scène sur la grande scène, des intermittents ont interrompu les concerts  pour communiquer un message  aux spectateurs sur leur mouvement et leurs conditions de travail. 

En fin de soirée, c'est le Français Bertrand Cantat, ancien chanteur de Noir Désir, qui s'est produit avec sa nouvelle formation, Detroit. Le public était moins nombreux que devant Stromae, mais l’énergie était toujours au rendez-vous, la pluie en moins ! Bertrand Cantat et le bassiste de Noir Désir, Philippe Humbert, ont joué leurs compositions, mais aussi des reprises de Noir Désir pour le plus grand plaisir des grands fans de Noir Des’ ! Même après 10 d’absence (excepté des apparitions avec Amadou et Mariam et Shaka Ponk), le chanteur a prouvé qu'il était toujours au top sur scène !

 La scène britannique était  également bien représentée également à Belfort, avec le groupe pop Metronomy, la rockeuse Findlay et le pianiste anglais d'origine ghanéenne Benjamin Clementine, 24 ans.  Seul avec son piano à queue, ce dernier a envouté la scène lacustre de la  plage. Son timbre grave et puissant s'est élevé au-dessus des eaux du lac du   Malsaucy, accompagné par la mélodie de l'instrument, devant un public conquis.

(avec AFP et avec Alexane Alfaro, notre envoyée "très spéciale" aux Eurocks ! ) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Coup de projecteur sur les 15 ans de NG Productions à Besançon et les prochains évènements

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.36
couvert
le 19/01 à 18h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
100 %

Sondage