Alerte Témoin

Suisse : le salon horloger de Genève s'ouvre sur une note plus détendue

Publié le 15/01/2019 - 08:50
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:35

Le salon horloger de Genève, le premier grand événement de l'année pour le monde du luxe, s'ouvre lundi sur une note plus détendue malgré les incertitudes géopolitiques, après un retour en force des exportations de montres suisses l'an passé.  

salon horlogerie genève 2019
Genève : 29e SALON INTERNATIONAL DE LA HAUTE HORLOGERIE GENÈVE DU 14 AU 17 JANVIER 2019 @ NENCIOLI Gilbert & MORVAN Alain

Tout au long de l’année écoulée, les exportations horlogères ont remonté de mois en mois, grâce notamment au regain d’appétit des consommateurs chinois pour les produits de luxe, connaissant cependant une évolution plus hésitante à l’automne. Si les chiffres pour l’ensemble de l’année ne seront publiés que fin janvier, les exportations de montres se sont déjà accrues de 7,1 % entre janvier et fin novembre, selon les données de la fédération horlogère,soit une nette accélération par rapport aux 2,7 % de croissance enregistrée pendant l’année 2017, qui marquait elle-même un retour en terrain positif après deux années difficiles.

Pendant quatre jours, les grandes marques de luxe telles que Cartier, Piaget ou Richard Mille vont présenter leurs nouvelles collections sur le salon international de la haute horlogerie (SIHH), donnant un premier aperçu des tendances dans le luxe mais aussi de leurs attentes pour l'année qui démarre. "A fin septembre 2018, nous avions retrouvé une vraie croissance dans l'horlogerie", a expliqué Guillaume de Seynes, un des directeurs de la maison Hermès, lors d'un entretien avec l'AFP. "Nous espérons que cela se poursuivra en 2019", a-t-il ajouté.

Pour cette 29ème édition, les horlogers font preuve "d'une certaine confiance"après cette année de reprise plus marquée, a pour sa par noté Fabienne Lupo, la directrice du salon, lors d'une conférence téléphonique en amont de l'événement.

"Mais les horlogers sont des gens prudents et nous ne sommes pas dans des temps euphoriques", a-t-elle nuancé, soulignant que les fabricants de montres doivent composer avec une grande instabilité géopolitique dans ce secteur très sensible aux flux touristiques mais aussi très dépendant de la Chine, un de ses grands marchés d'exportations.

"Nous sommes confiants pour 2019 sur la base de ce que nous avons connu en 2018", a pour sa part renchéri Jean-Daniel Pasche, le président de la fédération horlogère suisse, lors d'un entretien sur le salon. Il a cependant mis en garde contre les poussées nationalistes, et des tendances protectionnistes qui vont avec, "ce qui n'est pas bon pour l'industrie horlogère".

Le salon se tient cette année du 14 au 17 janvier mais sans la Franche-Comté représentée.  35 marquesfont la part belle aux griffes du groupe Richemont, le grand concurrent du français LVMH, dont les marques horlogères exposent, elles, leurs nouveautés au salon concurrent de Bâle, et de Kering, présent pour sa part avec les marques Girard-Perregaux et Ulysse Nardin.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Conjoncture du mois de juillet : incertitudes dans l’industrie, activité renforcée dans le secteur marchands

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de juillet 2020. Dans l'industrie, la production se redresse, mais reste en deçà d'un niveau jugé "normal". Dans les services marchands, l’activité s’est renforcée, à un rythme supérieur à l’attendu avec des prévisions d’activité favorables.

Et si vous mangiez "local" cet été en Bourgogne Franche-Comté ?

La Région Bourgogne-Franche-Comté a souhaité se mobiliser aux côtés des chambres départementales pour promouvoir la plateforme "J’veux du Local" permettant aux habitants de chaque département de connaître, d’entrer en contact et d’acheter les produits émanant de leurs producteurs locaux. Si la campagne d’information est régionale, la plateforme permet une mise en relation du grand public avec les acteurs de son département.

Entreprises et Covid-19 : de nouvelles mesures mises en place par l’Urssaf Franche-Comté

L’Urssaf accompagne les entreprises depuis le début de la crise sanitaire en leur permettant de reporter le paiement de leurs cotisations, de façon simple et sans aucune pénalité. Cet accompagnement continue et évolue avec la mise en place de nouvelles mesures d’accompagnement adaptées, est-il précisé ce mois d'août 2020.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.55
    couvert
    le 14/08 à 3h00
    Vent
    2.18 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    83 %

    Sondage