Alerte Témoin

Sylvain Perruche, récompensé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche

Publié le 03/10/2013 - 16:00
Mis à jour le 03/10/2013 - 16:01

Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a récompensé Sylvain Perruche, chercheur INSERM au sein de l’unité mixte (INSERM – Université – EFS) UMR1098 "Interactions hôte-greffon-tumeur et ingénierie cellulaire et génique" de l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté, lors du 15è Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes qui s’est tenu le 12 juillet dernier. 

sylvain_perruche_chercheur_efs.jpg
Sylvain Perruche, le lauréat OSEO

Lauréat Oseo pour son projet de start-up pour l’exploitation de son brevet portant sur un nouveau produit anti-inflammatoire, il bénéficiera d’une aide à la création d’entreprise innovante, pour amener sa découverte jusqu’aux malades.

"Ce prix est un pas de plus, après le dépôt du brevet, vers la naissance d’une nouvelle thérapeutique à destination de toute personne souffrant de maladies inflammatoires" selon la direction de l'Etablissement français du sang Bourgogne Franche-Comté.  

La naissance d’une nouvelle thérapeutique

Ce chercheur bisontin a inventé un nouveau procédé de production de facteurs anti-inflammatoires. Jeune chercheur en immunologie, il a présenté en 2005 une thèse portant sur une approche thérapie cellulaire au bénéfice de l’allogreffe de moelle osseuse dans le traitement des leucémies, pour favoriser la prise de greffe et limiter la "maladie du greffon contre l’hôte", sujet de recherche historique à l’Etablissement Français du Sang Bourgogne Franche-Comté. Spécialiste des questions liées à la modulation de l’inflammation associée à la greffe, il eut alors cette nouvelle idée inspirée d’une réaction naturelle, "l’apoptose", c’est-à-dire la mort naturelle de nos cellules devenues indésirables (renouvellement cellulaire naturel) pour produire des facteurs anti-inflammatoires. Les cellules éliminant ces cellules apoptotiques secrètent de nombreux facteurs permettant de contrôler le système immunitaire. En effet, les substances produites par ces cellules "camions-poubelles" dans ce contexte, et reproduites en médicaments, représentent une thérapie innovante à des coûts relativement bas. Après la preuve du concept chez l’animal, cette découverte a fait l’objet d’un brevet déposé en janvier dernier.

Création d’une start-up et essais cliniques

Avec ce brevet, Sylvain Perruche dépose donc ensuite une demande d’aide à la création d’entreprise innovante auprès du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ce prix Oseo décerné au début de l’été est le point de départ de la création de cette start-up visant à exploiter ce brevet et produire ce nouveau médicament.

Parallèlement à la création de cette start-up, les 1ers essais cliniques évaluant l’efficacité de cette thérapie produite à l’EFS seront mis au point et ensuite pourront débuter en collaboration étroite avec le CHRU de Besançon. L’objectif pour les années à venir est de tester et valider cette approche dans différentes pathologies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin et l’infarctus du myocarde.

Sylvain Perruche touche ainsi, avec ces deux étapes, d’un peu plus de près son ambition de voir la naissance de sa société de biotechnologie pour la commercialisation future de ce nouveau médicament innovant. Cette découverte, si les essais aboutissent, serait un réel espoir pour le traitement de nombreuses affections chroniques et des emplois à la clé dans la région.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Canicule : il est interdit de se baigner dans les lacs et les rivières

Conseils • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

Covid-19 : les patients en réanimation repartent à la hausse en France. Situation stable en Bourgogne-Franche-Comté

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi, rompant avec la tendance à la baisse observée depuis avril, et 29 nouveaux décès ont été enregistrés, selon la Direction générale de la Santé (DGS). En Bourgogne-Franche-Comté la situation est stable avec 21 hospitalisations (dont 12 dans l'Yonne) et quatre patients en réanimation. Dans la région, on dénombre une douzaine de clusters.

Entre canicule et covid-19 en Bourgogne Franche-Comté : les conseils de l’ARS

Quatre départements de la région, la Côte-d’Or, le Doubs, le Jura et la Saône-et-Loire sont placés en vigilance orange canicule depuis jeudi 30 juillet et au moins jusqu'à ce soir. L’Agence Régionale de Santé rappelle les conseils de prévention essentiels tandis que cette canicule survient en pleine remontée de covid-19...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.74
    peu nuageux
    le 06/08 à 21h00
    Vent
    1.6 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    59 %

    Sondage