Thanatopracteur, Cédric Ivanes exerce parmi les morts

Publié le 27/10/2022 - 18:02
Mis à jour le 28/10/2022 - 09:11

Cédric Ivanes, 44 ans exerce un métier pas tout à fait comme les autres, il est thanatopracteur. Autrement dit, un embaumeur. Nous lui avons rendu visite dans son entreprise de pompes funèbres à Orchamps dans le Jura, pour en savoir plus sur ce métier qui souffre encore d'une mauvaise réputation.

Quand il n’est pas auprès des familles pour les accompagner et les guider dans leur deuil lorsqu’il exerce sa fonction d’assistant funéraire, Cédric Ivanes passe le plus clair de son temps auprès des défunts auxquels il prodigue des soins de conservation. Appelés aussi, soins de thanatopraxie, ceux-ci sont non obligatoires et consistent à enlever tous les liquides et gaz du corps humain et à injecter plusieurs litres d’un produit aseptique dans le but de conserver le corps et de le rendre présentable aux familles. Ces soins représentent en moyenne entre 6 et 10 % du coût des obsèques. Ils incluent aussi la toilette et la présentation du corps (habillage, coiffure, maquillage).

Un métier de l'ombre qui nécessite des compétences précises

Pour exercer ce métier "atypique", Cédric Ivanes insiste sur l’importance d’avoir un profond respect vis à vis "des personnes décédées qui ne peuvent donc ni répondre, ni agir". Ce métier de l'ombre implique également de savoir "rester humble par rapport à ce que l’on fait et avoir une certaine sensibilité". C’est sans doute la plus grande difficulté du métier, réussir à gérer ses émotions lorsque l’on se retrouve face "à des personnes âgées évidemment, mais on a aussi à traiter des enfants décédés et même parfois des bébés" nous explique-t-il. Il nous confie également sa méthode pour réussir à faire abstraction de ce qu'il a côtoyé à son travail lorsqu'il rentre chez lui : "il faut savoir fermer la porte en partant, comme lorsque l’on quitte un bureau, pour éviter de penser aux personnes que l’on a traité toute la journée".

Une profession avec beaucoup de candidats mais peu d'élus

Il existe plusieurs écoles privées en France pour devenir thanatopracteur. Les deux facultés de médecine de Lyon et d'Angers proposent également le parcours de thanatopraxie. Il s’agit d’un diplôme sur deux ans qui comporte une partie théorique et une partie pratique. Les candidats reçus à la partie théorique doivent ensuite effectuer 100 soins de conservation complets avec un thanatopracteur pour enfin valider leur diplôme. Si le métier attire beaucoup de prétendants, il n'y a en revanche que peu d’élus puisque "sur les 300 inscrits par an à la partie théorique, ils ne prennent que les 65 meilleurs (numérus clausus)" nous révèle Cédric Ivanès. 

Par vocation plutôt que pour l'argent

Concernant la rémunération, l’assistant funéraire est transparent : "c’est totalement aléatoire. C’est une convention collective qui commence généralement à 1.400 € et qui peut aller jusqu’à 2.500 € en tant que salarié, un peu plus en étant indépendant". Cédric Ivanes préfère toutefois insister sur le fait que "c’est un métier que l’on exerce par conviction et pas pour l’argent". 

D’autant plus que la mort, elle, n’a pas d’horaires et le thanatopracteur ne compte généralement pas ses heures. Compte tenu du temps et de la pénibilité qu'exige le métier, Cédric Ivanes estime "que le salaire moyen respectable par rapport à la difficulté de cette fonction se situe entre 1.800 € et 2.000€ net par mois". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Cadeau #8 : un parfum de chez À travers la fumée

Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce jeudi 8 décembre, nous vous avons sélectionnés les trois parfum coups de coeur de la boutique À travers la fumée.

" Opération paquets cadeaux " à Dijon : Handicap International recherche des bénévoles

Du 14 au 24 décembre prochain, Handicap International organise des "Opérations paquets cadeaux" à Dijon et dans plusieurs villes de France. L’association recherche des bénévoles pour emballer les cadeaux afin de récolter des fonds pour financer des actions en faveur des personnes handicapées et des personnes les plus vulnérables dans le monde.

Feux de cheminées et intoxications au monoxyde de carbone : le Sdis appelle à la prudence

Le froid s’installe doucement dans le Doubs et les chauffages sont rallumés. Qu’il s’agisse d’une cheminée ou d’une chaudière, un mauvais entretien peut avoir de graves conséquences humaines et matérielles, pourtant évitables, dont les sapeurs-pompiers du Doubs sont régulièrement témoins.

Cadeau #7 : une console de jeu rétro chez Backingame, pour les nostalgiques

CALENDRIER DE L'AVENT • Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce mercredi 7 décembre, "Backingame", boutique de jeux vidéo située 2 place François d'Abbans, vous présente sa sélection de consoles et jeux rétro, qui devraient rappeler de bons souvenirs aux anciens gamers.

Quels étaient les jouets les plus populaires à Noël il y a 20 et 30 ans ?

Que vous soyez étudiant, jeune adulte, parent ou bien grand-parent, vous n'êtes pas sans savoir qu'à l'approche de Noël, les enfants n'attendent généralement pas bien longtemps avant d'écrire leur liste au grand bonhomme rouge ! Aujourd'hui, maCommune.info vous propose de jouer avec la nostalgie, en remontant 20 à 30 ans en arrière. À l'époque où vous, peut-être, étiez à leur place.

Un étudiant cherche des informations sur Jules Grévy et demande l'aide aux Francs-Comtois

Anthony Soares, 25 ans cette année, débute une thèse d'histoire (bac+8) à l'université de Franche-Comté (école doctorale SEPT à Besançon) sur Jules Grévy, président de la République française de 1879 à 1887 ayant vécu à Mont-sous-Vaudrey, dans le Jura. À ce titre, le jeune homme requiert l'aide des Francs-Comtois pour ses recherches.

La question de la femme cheffe d’entreprise, une " priorité absolue " pour Guillaume Pépy en visite à Besançon

Le président du réseau Initiative France Guillaume Pépy, était en visite ce lundi 5 décembre à Besançon et à Saint-Vit pour rencontrer une gérante de magasin accompagnée par l’association Initiative Doubs Territoire de Belfort ainsi que dans le cadre de la remise des prix du 17e concours régionale Initiative au féminin.

Cadeau #6 : des portraits de légendes du rock signés Antony Maraux

Calendrier de l'avent • Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce mardi 6 décembre, des portraits de rockstars réalisés par l’artiste peintre bisontin Antony Maraux…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1
partiellement nuageux
le 08/12 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
87 %