Toccata : un Bisontin lance la première start-up de formation sur mobile pour les salariés de l'aide à domicile et aidants familiaux

Publié le 29/11/2019 - 15:44
Mis à jour le 01/12/2019 - 19:18

Thomas Balandret, un Bisontin jeune diplômé d'une grande céole de commerce parisienne, a fondé la première start-up de formation sur mobile pour les salariés de l'aide à domicile et aidants familiaux. Elle s'appelle Toccata. Au salon des Services à la personne qui s'est déroulé à Paris en novembre 2019, le créateur d'entreprise a remporté un franc succès avec ses solutions innovantes…

 ©
©

C’est dans la dynamique de valoriser le métier d’aidant à domicile, et plus généralement tous ceux qui accompagnent des personnes âgées et dépendantes au quotidien, que Toccata a lancé en septembre 2019 son application de mobile learning. "Le smartphone est l’écran n°1 au monde, pourquoi ne serait-il pas le meilleur allié de la formation ? La startup ne s’arrête pas là, elle propose à ses apprenants d’analyser leurs pratiques via des classes virtuelles, ou encore de les accompagner vers la VAE", explique Thomas Balandret.

Une jeune start-up au service des séniors

Co-fondée par Thomas Balandret, expert du digital learning et Nathalie Perrin, chevronnée dans le secteur de la pédagogie et de la santé, Toccata s’inscrit dans la formation des aidants à domicile "à travers des valeurs fortes". Si la bientraitance des personnes âgées est une évidence, ce n’en est pas un acquis pour autant.

Les fondateurs précisent que "souvent involontaire, chaque année 600 000 personnes de plus de 65 ans sont touchées par la maltraitance et dans 73% des cas, elle a lieu au domicile". Toccata est convaincue que "c’est en offrant à tous une solution de formation adaptée aux besoins et aux contraintes de ces métiers que l’on pourra améliorer les conditions de travail des salariés, la bienveillance et la bientraitance portées à nos ainés".

Comment ça marche ?

Afin de répondre aux contraintes de temps qu’implique le métier d’aidant à domicile, la startup propose une application mobile de formation permettant aux intervenants à domicile de développer leurs compétences, en autonomie, en continu, où ils veulent et quand ils peuvent. Dans 70% des cas, les apprenants sont plus motivés à se former s’ils peuvent le faire sur le dispositif de leur choix.

Chaque formation propose des contenus de cours réalisés par des formateurs professionnels et synthétisés de manière à favoriser la mémorisation. Après la théorie, la pratique ! Une fois le cours terminé, les apprenants plongent dans des activités ludiques revenant sur le cours : c’est l’apprentissage par le jeu. Des badges, de classements, des attestations de réussite à l’issue des formations viennent stimuler la motivation : la gamification* et les interactions sociales sont omniprésentes lors des parcours de formation.

Un accompagnement humain "vers la réussite"

"Puisque c’est dans l’humain qu’elle puise sa raison d’être", la startup met en avant un parcours en blended learning. Des classes virtuelles sont organisées et permettent d’échanger sur les pratiques, approfondir les connaissances acquises sur l’application et ainsi développer les compétences. Un formateur encadre les réunions à distance et accompagne chaque apprenant vers la réussite de ses formations.

Aussi, pour tous ceux qui souhaitent aller plus loin, Toccata accompagne à la VAE. Fort d’une expérience d’au moins un an, et grâce au parcours de formation, les collaborateurs obtiennent un diplôme valorisant leur savoir, leurs compétences, leur métier.

*La gamification, est l'utilisation des mécanismes du jeu dans d'autres domaines, en particulier des sites web, des situations d'apprentissage, des situations de travail ou des réseaux sociaux.

Infos +

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.

A Belfort, Montebourg juge les limitations de l’UE « incompatibles » avec son « Made in France XXL » 

Le candidat ex-PS à l'Elysée Arnaud Montebourg a estimé mercredi 20 octobre à Belfort que les limitations imposées par l'Union européenne (UE) étaient "incompatibles" avec les mesures qu'il souhaite mettre en place pour "reconstruire" l'industrie française et faire du "Made in France de taille XXL".

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.81
ciel dégagé
le 25/10 à 3h00
Vent
0.98 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
84 %

Sondage