Toussaint : la Ville de Besançon soucieuse de la gestion environnementale de ses cimetières

Publié le 30/10/2023 - 14:06
Mis à jour le 30/10/2023 - 11:56

La Ville de Besançon gère cinq cimetières (Saint-Claude, Saint-Ferjeux, Velotte, Champs Bruley et Chaprais). À l’approche de la Toussaint, les élus et services sont soucieux de leur gestion environnementale et de l’accueil des familles.

Dans un communiqué du 30 octobre 2023, la Ville de Besançon rappelle que traditionnellement, le jour de la Toussaint permet un temps d’hommages mais également "la mise en œuvre du dispositif jeune TAPAJ (Travail alternatif payé à la journée)".

Les jours précédents et le jour de la Toussaint, les onze agents du service, dont quatre surveillants, assurent des permanences dans les trois plus grands cimetières (Saint-Claude, Saint-Ferjeux, et Chaprais). Ils sont pour cela aidés des jeunes du projet TAPAJ présents le lundi 30 et mardi 31 octobre. 

Le projet TAPAJ mis en œuvre à Besançon par l’ADDSEA –SOLEA, est un dispositif d’insertion spécifique permettant aux jeunes de 18 à 25 ans en difficulté de "travailler et d’être payés le jour même pour une activité professionnelle qui ne nécessite pas de qualification ou d’expérience particulière et ne les engage pas sur la durée" explique la Ville. Leur mission sera d’aider les personnes à porter de lourdes charges ou des charges encombrantes et d’informer et orienter les usagers.

10.000 h d'entretien à la gestion des cimetières

Dans chacun des cinq cimetières bisontins, la direction Biodiversité et Espaces verts "applique une gestion favorable à la biodiversité" souligne le communiqué : allées minérales végétalisées, fleurs sauvages semées, lutte contre les îlots de chaleur et présence d’insectes pollinisateurs. Les jardiniers utilisent également "lorsque cela est possible le matériel électrique, moins polluant et moins bruyant". Des méthodes qui permettent "à la fois de profiter à la biodiversité et à la santé publique", le tout avec "le souci du respect de ces lieux de recueillement"précise la VIlle.

Des zones de tri des déchets verts ont également été installées dans tous les cimetières pour permettre aux usagers de séparer les matières plastiques des végétaux et du terreau. Les déchets verts sont ensuite transformés en compost et utilisés dans les espaces verts. Les pots quant à eux peuvent être récupérés par les usagers.

Chaque année, la Ville consacre près de 10.000 heures d'entretien à la gestion des cimetières.

Point travaux 

En 2023, l’aménagement d’une dernière zone au cimetière Saint-Claude est en cours de finalisation. Cet aménagement va permettre "de créer environ 220 emplacements confessionnels supplémentaires" annonce la Ville de Besançon. Un nouvel ossuaire a également été construit.

Au premier trimestre 2024, dans le cadre de la lutte contre les ilots de chaleur, le cimetière de Saint-Ferjeux sera végétalisé et une partie des voiries désimperméabilisée, "plus de 70 arbres tiges seront plantés afin d’apporter à terme de l’ombre et de la fraicheur aux usagers". Le début des travaux est prévu pour la fin novembre et les plantations à la fin de l'hiver en février et le projet sera financé par l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse.

Temps de recueillement

Des temps de recueillement sont prévus le matin dans chaque cimetière :

  • 08h45 – Saint-Ferjeux : monuments aux morts et Pierre Adrien Paris,
  • 09h15 – Saint-Claude : monument aux morts,
  • 09h45 – Chaprais : hommage à Robert Schwint,
  • 10h30 – Champ Bruley : hommage à Jean Minjoz,
  • 11h00 - Place de la Liberté : commémoration du Souvenir français aux résistants tombés lors de la libération de Besançon.

Info +

  • En 2023, on dénombre 26.500 emplacements dans les cimetières de Besançon.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

La marche militante des fiertés, c'est ce samedi dans les rues de Besançon

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Collectif 17 mai, dont l'assocaition Nouvel Esprit, organise cette année encore une marche militante qui se tiendra samedi 18 mai à Besançon. Après avoir atteint la barre des 1.000 manifestant(e)s en 2023, l'organisation veut passer celle des 1.500 personnes mobilisées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.09
peu nuageux
le 18/05 à 3h00
Vent
0.9 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
98 %