Tricentenaire de la Gendarmerie dans le Doubs : "la proximité et la connaissance du terrain et des élus, est encore aujourd’hui la condition d’efficacité des brigades"

Publié le 29/10/2021 - 10:18
Mis à jour le 29/10/2021 - 09:52

Voilà 300 ans que la Gendarmerie s’est structurée en brigades en France. Le premier maillage territorial des brigades de gendarmerie date de 1720. Elles sont aujourd’hui 3.100 réparties au cœur et sur l’ensemble du territoire national. Elles étaient 500 au départ. Dans le Doubs, quatre brigades opèrent dans une commune où elles étaient déjà présentes en 1720, les brigades de Baume-les-Dames, Besançon, Morteau et Pontarlier.

 © Damien Poirier
© Damien Poirier

"La proximité, mais aussi la connaissance du terrain et des élus, est encore aujourd’hui la condition d’efficacité des brigades", souligne le Major Philippe Antony dans un communiqué. "Le but est toujours de renforcer les relations et la communication auprès des citoyens. Le gendarme vit en effet en caserne, il produit de la sécurité là où il vit, et vit avec ceux pour qui il produit de la sécurité".

Dans le département du Doubs, les implantations de brigades se répartissent de la manière suivante :

  • 98 % des communes surveillées et sécurisées par les brigades de gendarmerie (562 communes sur 573) ;
  • Près de 97 % du territoire Doubien couvert ;
  • Plus de 60 % de la population Doubiste placée sous la protection des gendarmes.

562 communes sont gérées par trois brigades territoriales autonomes et 13 communautés de brigades composées de 30 brigades de proximité.

Le Major Antony précise que "la gendarmerie a toujours conservé ses liens avec le territoire. Proche et active, elle s’est toujours adaptée aux mutations et continue à #RépondrePrésent aux besoins de la population en terme de sécurité."

Aussi, la gendarmerie s’adapte et vit avec son temps en innovant constamment "pour être plus proche, plus réactive et plus disponible" avec notamment :

  • la création de la brigade numérique accessible par tchat 24h/24 et 7 jours sur 7 pour toutes questions et conseils, sauf urgence restant dédiée au 17 ;
  • la création du "Dispositif de Gestion des Évènements" qui, sans modifier l’implantation territoriale des unités, permet d’optimiser les interventions.

La gendarmerie du Doubs compte également une page Facebook dans laquelle elle donne des conseils, informe la population sur les lois et relaie des appels à témoins.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.62
couvert
le 02/03 à 18h00
Vent
0.6 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
62 %