Tricentenaire de la Gendarmerie dans le Doubs : "la proximité et la connaissance du terrain et des élus, est encore aujourd’hui la condition d’efficacité des brigades"

Publié le 29/10/2021 - 10:18
Mis à jour le 29/10/2021 - 09:52

Voilà 300 ans que la Gendarmerie s’est structurée en brigades en France. Le premier maillage territorial des brigades de gendarmerie date de 1720. Elles sont aujourd’hui 3.100 réparties au cœur et sur l’ensemble du territoire national. Elles étaient 500 au départ. Dans le Doubs, quatre brigades opèrent dans une commune où elles étaient déjà présentes en 1720, les brigades de Baume-les-Dames, Besançon, Morteau et Pontarlier.

 © Damien Poirier
© Damien Poirier

"La proximité, mais aussi la connaissance du terrain et des élus, est encore aujourd’hui la condition d’efficacité des brigades", souligne le Major Philippe Antony dans un communiqué. "Le but est toujours de renforcer les relations et la communication auprès des citoyens. Le gendarme vit en effet en caserne, il produit de la sécurité là où il vit, et vit avec ceux pour qui il produit de la sécurité".

Dans le département du Doubs, les implantations de brigades se répartissent de la manière suivante :

  • 98 % des communes surveillées et sécurisées par les brigades de gendarmerie (562 communes sur 573) ;
  • Près de 97 % du territoire Doubien couvert ;
  • Plus de 60 % de la population Doubiste placée sous la protection des gendarmes.

562 communes sont gérées par trois brigades territoriales autonomes et 13 communautés de brigades composées de 30 brigades de proximité.

Le Major Antony précise que "la gendarmerie a toujours conservé ses liens avec le territoire. Proche et active, elle s’est toujours adaptée aux mutations et continue à #RépondrePrésent aux besoins de la population en terme de sécurité."

Aussi, la gendarmerie s’adapte et vit avec son temps en innovant constamment "pour être plus proche, plus réactive et plus disponible" avec notamment :

  • la création de la brigade numérique accessible par tchat 24h/24 et 7 jours sur 7 pour toutes questions et conseils, sauf urgence restant dédiée au 17 ;
  • la création du "Dispositif de Gestion des Évènements" qui, sans modifier l’implantation territoriale des unités, permet d’optimiser les interventions.

La gendarmerie du Doubs compte également une page Facebook dans laquelle elle donne des conseils, informe la population sur les lois et relaie des appels à témoins.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

La deuxième grande journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites se déroulera le 31 janvier 2023 à Besançon, comme ailleurs en France. La Première ministre a confirmé qu’elle ne changera pas l’âge de départ en retraite, ce qui encourage davantage les syndicats à poursuivre leurs mouvements de grève et de manifestations.

Une centaine de personnes présentes au rassemblement antifasciste devant le palais de justice ce vendredi

Organisé par la Nuée antifasciste ce vendredi 27 janvier juste avant le jugement des deux étudiants soupçonnés d’avoir repeint le visage de la statue de Victor Hugo en novembre 2022, le rassemblement a réuni une centaine de personnes devant le palais de justice de Besançon.

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

En 2 ans, les plaintes pour violences conjugales ont explosé dans le Doubs. Entretien avec Étienne Manteaux, procureur de Besançon

EXCLUSIF • Quatre homicides en 2022, une hausse de 69% des faits graves, une hausse de 72% des faits de harcèlement et de menace le tout entre 2019 et 2022 dans le Doubs. Le département fait partie de ceux qui comptent le plus violences conjugales en France alors que l’on compte entre 120 et 130 homicides dans la sphère conjugale l’année dernière sur les 66 millions d’habitants… On en parle avec le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux en ce début d'année 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.54
couvert
le 31/01 à 0h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
94 %