Alerte Témoin

Tuerie d'Oslo : Pierre Moscovici exige de Marine Le Pen qu'elle condamne les propos de son père

Publié le 31/07/2011 - 11:37
Mis à jour le 16/04/2019 - 13:37

Le député PS du Doubs Pierre Moscovici a demandé dimanche à la présidente du FN, Marine Le Pen, de "sortir de son silence assourdissant" et de condamner les propos de Jean-Marie Le Pen sur la tuerie d'Oslo, faute de quoi elle laisserait penser que son parti les "cautionne".

1312108845_0.jpg
©archive carvy

"Ses propos à lui sont révoltants, son silence à elle est choquant", a déclaré dimanche l'ancien ministre, coordinateur de la campagne de François Hollande à la primaire socialiste pour 2012.

"Je demande à Marine Le Pen de la manière la plus ferme et la plus instante de sortir de son silence assourdissant qui peut laisser penser que le Front national cautionne les dérives à tonalité négationniste de Jean-Marie Le Pen, qu'elle démente ces propos, qu'elle les condamne", a-t-il ajouté.

Pour l'élu PS du Doubs, "aucune formation politique française ne peut laisser accroire que le sort des victimes (d'Oslo, ndlr) est sans importance au regard de la monstruosité des actes commis par celui qui n'est pas un fou en réalité, mais un fanatique, ce qui est très différent".

"Si le FN veut être une formation politique incluse dans l'arc républicain, il faut que Marine Le Pen sorte de son ambiguïté, elle qui a parlé de dédiabolisation, elle qui veut respectabiliser le Front national ne peut pas laisser passer ce genre de propos sans réagir", a encore indiqué M. Moscovici.

Vendredi, alors qu'il s'exprimait comme chaque semaine sur le site internet du FN, Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du parti, avait jugé que la "naïveté" du gouvernement et de la société norvégienne était "plus grave" que les attaques perpétrées par Anders Behring Breivik, qualifiées d'"accident" dans ses propos. Il avait décrit la Norvège comme un pays "qui n'a pas pris la mesure du danger mondial" que représentent "l'immigration massive" et "le terrorisme, (...) phénomène mondial".

Samedi, il ne s'est pas déjugé, commentant la tuerie qui a fait 77 morts le 22 juillet en ces termes: "Les conséquences meurtrières me paraissent quand même beaucoup plus liées à la naïveté de l'Etat norvégien qu'à la folie de ce dingo". "Mais, a-t-il ajouté, comment peut-on imaginer que je veuille diminuer la responsabilité de ce bonhomme que je ne connais pas ?"

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     31.11
    partiellement nuageux
    le 11/08 à 15h00
    Vent
    0.57 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    38 %

    Sondage