Un bébé dans le coma après une erreur de dosage au CHU de Besançon

Publié le 27/04/2011 - 15:54
Mis à jour le 27/04/2011 - 15:54

Aujourd’hui, près d’un an après cette erreur, la petite Mordjana va beaucoup mieux. Elle soufflera ses deux bougies en octobre, mais ses parents n’oublieront pas les onze jours de coma de leur petite fille alors âgée de 7 mois. Ils ont décidé de porter plainte si le procureur de la République n’ouvre pas le dossier et n’engage pas de poursuites.

Selon le quotidien L’Est Républicain qui relate l’affaire dans ses colonnes aujourd’hui, la petite fille avait sept mois. Elle souffrait visiblement d’absences du regard. Le pédiatre qui suit le bébé penche pour de l’épilepsie. Le 5 mai 2010, le jour un où  un nouvel épisode se reproduit, il conseille aux parents de se rendre aux Urgences pédiatriques de l’hôpital ST Jacques de Besançon.

Après un électroencéphalogramme, une pédiatre assistante administre par intraveineuse à la petite fille du Prodilantin pour le traitement de  l’épilepsie. Or, il s’agissait d’une dose adulte au lieu d’une dose pour bébé. Réanimée, la petite Mordjana a été plongée durant onze jours dans le coma. Onze jours d’angoisse pour les parents. Après l’accident, elle n’entendait et ne voyait plus très bien. Après une rééducation intensive, la fillette a récupéré. Aura-t-elle des séquelles? Seul l’avenir le dira. En attendant, même si le CHU a présenté ses excuses, les parents de Mordjana ont décidé par la voix de leur avocat de saisir le parquet de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.4
légère pluie
le 21/07 à 00h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %