Un nouveau bloc opératoire en imagerie 3D mobile à Besançon

Publié le 03/11/2017 - 07:56
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:53

Le CRHU de Besançon dispose depuis le 6 juillet d’un Cone Beam mobile au bloc opératoire. C’est le premier établissement de santé de France à disposer en bloc opératoire d’un tel équipement de pointe en imagerie 3D.

baladesonores.jpg
baladesonores.jpg
PUBLICITÉ

Le Cone Beam : qu’est-ce que c’est ?

Le cone beam (CBCT pour Cone Beam Computed Tomographie) est une technique de « radiographie numérisée 3D apparue vers la fin des années 90 et qui n’a cessé de se perfectionner », explique le CHRU de Besançon.

« Moins de radiation »

« Par rapport au scanner conventionnel, le CBCT offre les mêmes fonctionnalités (possibilité de reconstructions 3D, accès à l’intérieur des structures anatomiques, élimination des superpositions tissulaires…) mais possède une précision d’image supérieure tout en irradiant moins le patient » (20% de la dose d’un scanner), précise l’hôpital.

De nouvelles possibilités 

Par sa technologie et son ergonomie, son domaine d’utilisation privilégié est « l’exploration radiologique 3D des tissus durs (os, dents…) du crâne et de la face », souligne l’hôpital.

Ses applications sont nombreuses « en chirurgie orale, en chirurgie maxillo-faciale, en ORL et en orthodontie« . Il permet l’analyse très précise des fractures, des infections, des kystes et autres lésions intra-osseuses, des corps étrangers.

Le système d’imagerie « sera disponible à touts les satdes de l’intervention« , est-il précisé. En effet, la Cone Beam est mobile est permettra aux chirugiens de suivre les différents satdes d’évolutions pendant l’opération.

La technologie utile aux interventions…

Cet appareil permet également (tout comme le scanner ou l’IRM) d’obtenir une cartographie « précise de l’anatomie d’un patient », cette cartographie pouvant servir à « alimenter un système de navigation peropératoire« , telles les cartes chargées dans un système GPS. « Le chirurgien gagne ainsi en précision dans son geste puisqu’il peut suivre en temps réel le trajet de ses instruments dans l’anatomie de son patient », conclut le CHRU.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.32
ciel dégagé
le 19/07 à 21h00
Vent
1.78 m/s
Pression
1015.67 hPa
Humidité
88 %

Sondage