Un pacte pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Publié le 19/06/2013 - 11:27
Mis à jour le 21/05/2014 - 11:02

Tous les acteurs de la chaîne alimentaire ont signé le pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire. Dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort, 10.000 personnes bénéficient de cette aide en provenance de grandes et moyennes surfaces et d'entreprises du secteur agroalimentaire.

banq-alim-juin_2013.jpg
Des bénévoles de la Banque Alimentaire

aide aux démunis

PUBLICITÉ

Les banques alimentaires ont signé le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.

L’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire, de la production agricole aux consommateurs ont travaillé pendant sept mois avec les associations pour aboutir à ce pacte.

« Au niveau local, nous nous réjouissons de cet engagement qui fait partie intégrante de nos valeurs : lutte contre la faim et lutte contre le gaspillage alimentaire » a indiqué Arnaud Hincelin, Délégué Général de la Banque Alimentaire dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Sur ces trois départements, 3.500 familles sont aidées soit 10.000 personnes. 60 % des approvisionnements proviennent du programme de lutte contre le gaspillage alimentaire. L’aide est ainsi collectée auprès de 30 grandes et moyennes surfaces et d’une quinzaine d’entreprises de l’agroalimentaire dans la région, ce qui représente 1.100 tonnes de denrées annuelles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.36
peu nuageux
le 17/09 à 18h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019.62 hPa
Humidité
70 %

Sondage