Un rapport parlementaire préconise une réforme de la filière du sang

Publié le 17/07/2013 - 13:05
Mis à jour le 17/07/2013 - 13:05

La filière du sang souffre d'un manque de pilotage et doit être revue autour d'un Haut Conseil de la filière du sang selon un rapport remis mardi 16 juillet 2013 à la ministre de la Santé.

don_du_sang_011.jpg
Le député PS de l'Isère Olivier Véran a remis son rapport sur la filière du sang à la Ministre de la santé © archives carvy
PUBLICITÉ

Le député PS de l’Isère Olivier Véran a été chargé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault de se prononcer sur la filière sang. Réorganisée en 1993 après l’affaire du sang contaminé, la filière actuelle repose sur quatre acteurs principaux et doit faire face à de nouveaux enjeux, notamment assurer sa compétitivité tant au niveau national qu’international.

Pour y remédier, le député qui est aussi neurologue au CHU de Grenoble propose le rassemblement de toutes les parties prenantes au sein d’un Haut Conseil de la filière du sang (HCFS) qui serait appelé à se prononcer sur les grandes orientations, mais également sur des questions comme l’éviction de certaines catégories de personnes, comme les homosexuels, du don du sang.

Plutôt que de se focaliser sur l’orientation sexuelle du donneur, le rapport suggère de faire évoluer le questionnaire appliqué aux donneurs vers le niveau de risque individuel du donneur.

Le député recommande également de revoir la question de l’éviction à vie des personnes transfusées qui n’a plus de raison d’être, compte tenu des données scientifiques existantes.

L’importance du don anonyme et gratuit

Parmi les sujets de préoccupation du rapport figure en bonne place la compétitivité de la filière française qui souffre d’un excès de contraintes non réévaluées au fil des années selon le rapporteur.

« L’ouverture des marchés et le système d’autorisations de mise sur le marché accordées au niveau européen se sont traduits par un afflux de médicaments issus de sang rémunéré, alors même que la filière française continue à insister sur le principe d’autosuffisance et d’éthique du don de sang, qui doit rester anonyme et gratuit » poursuit le député.

40% des médicaments issus de produits du sang utilisés dans les hôpitaux français proviendraient dès à présent, de sang rémunéré, comme aux Etats-Unis et partiellement en Allemagne et en Autriche, selon une estimation citée par M. Véran qui préconise la création d’un label éthique pour identifier clairement les produits issus de plasma non rémunéré.

Il propose également la création d’une contribution sur les médicaments issus de plasma rémunéré, dédié à la promotion du don éthique.

Pour Pascal Morel, Directeur Général de l’Etablissement Français du Sang de Bourgogne- Franche-Comté, « les 40 % de médicaments issus de produits du sang qui seraient utilisés dans les hôpitaux, représentent uniquement des plasmas issus de dons de sang. Ces produits sont commercialisés par les laboratoires pharmaceutiques privés. Personnellement, je suis favorable au maintien du don de sang éthique. Il doit rester anonyme et gratuit » ajoute-t-il.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Après la canicule et les pluies de ce week-end, on pouvait croire que le pic des pollens était terminé… et bien c’était sans compter sur l'ambroisie… Des prélèvements sont d'ailleurs effectués dès ce mardi 30 juillet 2019. Hélène Tissot, chargée de mission à ATMO Bourgogne Franche-Comté, spécialisée dans la surveillance de la qualité de l'air dans la région, nous en parle.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.06
légère pluie
le 20/08 à 12h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1024.25 hPa
Humidité
64 %

Sondage