Un temple pour treize loges maçonniques à Besançon

Publié le 04/06/2011 - 07:49
Mis à jour le 04/06/2011 - 07:49

La plupart des obédiences de la franc-maçonnerie sont représentées en Franche-Comté.  La première loge a été créée en 1764 à Besançon. La région compte 34 loges de huit obédiences. Treize d’entre elles sont établies à Besançon dans le temple situé rue Emile Zola. Il y a environ 340 maçons et maçonnes dans la capitale régionale.

Les obédiences maçonniques sont installées dans les plus grandes villes, alors que dans le temps certaines petites villes comme Salins-les-Bains, Luxeuil-les-Bains ou Gray étaient également pourvues.

Le Bisontin Jean-Claude Fontaine, président de l’association profane qui gère le temple où se réunissent, toutes obédiences confondues, les 13 loges de la capitale régionale, décrit la Franche-Comté comme une région d’implantation moyenne de la franc-maçonnerie. « On n’est pas dans une région où les francs-maçons sont très nombreux », précise celui qui va fêter l’année prochaine ses cinquante ans de loge dont onze années en tant que vénérable.

Le Grand Orient, créé en 1728, compte quelque 500 frères dans la région répartis dans 13 loges : sept dans le Doubs (quatre à Besançon, deux à Montbéliard et une à Pontarlier), trois dans le Jura (Lons-le-Saunier, Saint-Claude et Dole), une en Haute-Saône (Vesoul) et deux à Belfort. La Grand Orient annonce un effectif de 50 000 membres et de 1150 loges au niveau national. Il est plutôt marqué à gauche.

La Grande Loge de France, dont le responsable n’a pas donné suite à notre sollicitation, est représenté en Franche-Comté par sept loges dont deux à Besançon, une à Pontarlier, une à Montbéliard, une Belfort, une à Vesoul et une à Lons-le-Saunier. Cette obédience se situe plutôt à droite par opposition au Grand Orient.

Le Droit Humain est une obédience mixte qui dispose de six loges (deux à Besançon, une à Pontarlier, une à Montbéliard, une à Belfort et une à Dole).

La Grande Loge féminine de France compte quatre loges dans la région (Besançon, Pontarlier, Lons-le-Saunier et  Montbéliard).

La Grande loge traditionnelle et symbolique Opéra est une obédience née d’une scission avec la Grande loge nationale française en 1958 et qui compte une seule loge à Besançon.

La Grande loge nationale française est une obédience qui a la réputation d’être « affairiste » et se trouve en conflit avec les autres obédiences. Elle dispose d’une loge à Besançon et se réunit tout de même dans le même temple.

Le Grand Prieuré des Gaules, représenté dans la région par une seule loge à Besançon, a la caractéristique de faire référence au christianisme en tant que cadre de développement de la symbolique maçonnique.

L’Ordre initiatique et traditionnel de l’art royal est l’une des plus récentes familles maçonniques. Elle est mixte et ne compte qu’une loge à Besançon.

Une loge doit compter au minimum sept membres. Certaines d’entre elles dépassent la cinquantaine. Le Grand Orient accepte désormais les femmes, mais c’est à chaque loge de se déterminer. Depuis 2010, 93 femmes ont été initiées ou affiliées dont deux à Besançon.

La moyenne d’âge des membres du Grand Orient est de 55 ans. « Ce qui est trop élevé », avoue Jean-Claude Fontaine qui relève cependant avec satisfaction de plus en plus de démarches volontaires de jeunes pour entrer dans la franc-maçonnerie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.91
nuageux
le 27/02 à 0h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
93 %