Alerte Témoin

Une association se retire du festival Lumières d'Afrique en raison du partenariat maintenu avec Le Criollo

Publié le 08/11/2017 - 09:39
Mis à jour le 08/11/2017 - 09:39

Dans un communiqué du 5 novembre 2017, l'association "A la rencontre de Germaine Tillion" annonce le désengagement de sa participation au festival Lumières d'Afrique qui se déroulera du 11 au 19 novembre 2017 à Besançon. Pourquoi ? Ses membres considèrent que l'association "ne peut pas associer le nom de Germaine Tillion" à celui de la chocolaterie Le Criollo, partenaire du festival depuis 10 ans, qui avait reçu Marine Le Pen le 8 mars dernier. La chocolaterie répond.

Communiqué de l'association "A la rencontre de Germaine Tillion" :

"Le Criollo, chocolaterie artisanale bisontine, sponsorise depuis plusieurs années le festival « Lumières d'Afrique ». Cette année, à l'occasion de la journée internationale du droit des femmes, le 8 mars, le Criollo a reçu Madame Le Pen pour « mettre en avant les femmes qui font vivre mon entreprise », dira sa responsable. Chacun pourra juger de son choix...

L'association « A la rencontre de Germaine Tillion », quant à elle, considère qu'elle ne peut pas associer le nom de Germaine Tillion, synonyme de droiture, générosité, solidarité, respect de la dignité humaine... à ceux qui bafouent ces valeurs.

L'association se désengage donc de sa participation au festival. Ainsi, la projection du film « Retour en Algérie » du réalisateur Emmanuel Audrain, prévue le jeudi 16 novembre à 18H au Scénacle n'aura pas lieu.

Elle sera proposée ultérieurement dans un autre cadre. L'association ajoute qu'il n'est pas question, par une telle démarche, de mettre en cause la qualité du festival, mais ses alliances douteuses." 

Réponse de la chocolaterie Le Criollo :

"Nous avons une gérante qui fait preuve d'une très grande tolérance, peut-être un peu trop dirait-on. Nous avions accueilli Marine Le Pen à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. Nous l'avons reçue comme nous aurions reçu n'importe quel homme ou femme politique.

Il faut que tout le monde sache une bonne fois pour toutes que Chantal Maire, gérante du Criollo, une entreprise bisontine de 20 salariés, ne fait pas de politique, elle est apolitique et son entreprise n'est pas un lieu où l'on fait de la politique. Nous étions loin d'imaginer tout ce que cette visite allait engendrer.

Cela fait des années que Le Criollo est partenaire et soutien de nombreux événements et associations très diversifiés comme le festival Lumières d'Afrique en offrant des chocolats ou en apportant une contribution financière. Nous sommes très peinés d'apprendre qu'une association se retire du festival Lumières d'Afrique à cause de la venue à la chocolaterie de la candidate à l'élection présidentielle de l'époque. Nous regrettons que cela ait des répercussions sur le festival.

Dans tous les cas, l'important est que le festival Lumières d'Afrique se déroule dans de bonnes conditions."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Grand Besançon : voici une liste de producteurs locaux où il est possible de se réapprovisionner…

Comme nous vous l'indiquions dans un précédent article, il peut être compliqué de passer commande au drive des grandes enseignes depuis le début du confinement. Ce 29 mars 2020, nous vous proposons pour ceux qui doivent se réapprovisionner, la liste des producteurs locaux du Grand Besançon.

Coronavirus : quels évènements annulés ou reportés en Franche-Comté ?

Mise à jour régulière • Plusieurs évènements en Franche-Comté, sportifs, politiques et culturels ont été annulés, modifiés ou reportés suite à la publication de l’arrêté ministériel relatif à la lutte contre la propagation du virus Coronavirus (Covid-19). Voici une liste des évènements des prochaines semaines...

Inquiétude dans un village de Côte d’Or après le décès du maire

Mise à jour ce 28 mars 2020 • "Nous sommes très, très inquiets": Jacques Bizouard, premier adjoint de Beurey-Bauguay (Côte d'Or), a dit ce vendredi 27 mars 2020 craindre pour son village après le décès du maire, tombé malade du coronavirus "une semaine après" avoir assisté aux opérations de vote du premier tour des municipales, tandis que dans le Bas-Rhin, un autre maire est également décédé du coronavirus.
Offre d'emploi
 1.34
légères chutes de neige
le 30/03 à 0h00
Vent
4.76 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
78 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune