Une chaudière coupable d’une facture de 134.000 euros

Publié le 17/06/2016 - 17:49
Mis à jour le 17/06/2016 - 18:25

La ville de Cognac victime d’un facture de 134 000 euros à cause d’une chaudière…Cet engin défaillant aurait contacté durant tout le mois d’avril 2015 un numéro surtaxé.

PUBLICITÉ

Une chaudière a appelé par erreur durant tout le mois d’avril 2015 un numéro surtaxé pour signaler une panne, ce qui a valu à la ville de Cognac en Charente, propriétaire de l’engin défaillant, une facture de plus de 134.000 euros, a-t-on appris vendredi 17 juin 2016 auprès de la mairie.

Les chaudières passent des coups de fils ? 

Depuis 2004, des automates installés sur toutes les chaudières de la mairie étaient en effet programmés pour appeler, en cas de panne, le service de maintenance sur un numéro garanti à tarification basse, a expliqué le premier adjoint au maire et adjoint aux finances Patrick Sedlacek. Mauvaise surprise pour la mairie de Cognac: « Orange ne nous avait pas prévenu de la nouvelle affectation de la ligne par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vers des services commerciaux surtaxés« , a souligné l’adjoint au maire. Or une chaudière défaillante a appelé durant tout le mois d’avril 2015 ce numéro pour signaler une défaillance.

Une facture de 134 536 euros

Aucun réparateur n’est venu mais Orange a adressé une facture de 134.536 euros à la mairie. Un montant démesuré pour une municipalité comme Cognac, qui souligne que le contrat passé avec l’opérateur pour ses chaudières était plafonné à 60.000 euros. « La ville ne veut pas payer puisqu’elle n’y est pour rien« , argumente Patrick Sedlacek, qui souligne que la commune a récemment saisi la justice pour contester le montant de cette facture. « On comprend la démarche d’Orange, car une partie du montant ne revient pas dans leur tirelire, ils doivent cet argent à un tiers. Mais puisque le défaut d’information leur revient, nous nous opposons au paiement de la facture totale« , explique l’adjoint. En attendant que la justice tranche, tous les automates équipant les chaudières municipales ont été coupés, puis un changement de numéro a été effectué pour éviter que ce coûteux incident ne se reproduise.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.53
couvert
le 21/06 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1017.51 hPa
Humidité
97 %

Sondage