Une chaudière coupable d’une facture de 134.000 euros

Publié le 17/06/2016 - 17:49
Mis à jour le 17/06/2016 - 18:25

La ville de Cognac victime d’un facture de 134 000 euros à cause d’une chaudière…Cet engin défaillant aurait contacté durant tout le mois d’avril 2015 un numéro surtaxé.

PUBLICITÉ

Une chaudière a appelé par erreur durant tout le mois d’avril 2015 un numéro surtaxé pour signaler une panne, ce qui a valu à la ville de Cognac en Charente, propriétaire de l’engin défaillant, une facture de plus de 134.000 euros, a-t-on appris vendredi 17 juin 2016 auprès de la mairie.

Les chaudières passent des coups de fils ? 

Depuis 2004, des automates installés sur toutes les chaudières de la mairie étaient en effet programmés pour appeler, en cas de panne, le service de maintenance sur un numéro garanti à tarification basse, a expliqué le premier adjoint au maire et adjoint aux finances Patrick Sedlacek. Mauvaise surprise pour la mairie de Cognac: « Orange ne nous avait pas prévenu de la nouvelle affectation de la ligne par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vers des services commerciaux surtaxés« , a souligné l’adjoint au maire. Or une chaudière défaillante a appelé durant tout le mois d’avril 2015 ce numéro pour signaler une défaillance.

Une facture de 134 536 euros

Aucun réparateur n’est venu mais Orange a adressé une facture de 134.536 euros à la mairie. Un montant démesuré pour une municipalité comme Cognac, qui souligne que le contrat passé avec l’opérateur pour ses chaudières était plafonné à 60.000 euros. « La ville ne veut pas payer puisqu’elle n’y est pour rien« , argumente Patrick Sedlacek, qui souligne que la commune a récemment saisi la justice pour contester le montant de cette facture. « On comprend la démarche d’Orange, car une partie du montant ne revient pas dans leur tirelire, ils doivent cet argent à un tiers. Mais puisque le défaut d’information leur revient, nous nous opposons au paiement de la facture totale« , explique l’adjoint. En attendant que la justice tranche, tous les automates équipant les chaudières municipales ont été coupés, puis un changement de numéro a été effectué pour éviter que ce coûteux incident ne se reproduise.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.75
ciel dégagé
le 16/10 à 3h00
Vent
2.747 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %

Sondage