Une chienne tuée par un tir de plomb à Beure : la famille lance une pétition pour lui rendre justice

Publié le 23/07/2020 - 16:52
Mis à jour le 24/07/2020 - 08:39

Harper, une chienne appartenant à une famille domiciliée à Beure, a été tuée par un tir de carabine à plomb mardi 21 juillet 2020 alors qu'elle se promenait sur la propriété familiale. La famille de l'animal souhaite que justice soit rendue en lançant une pétition qui a recueilli a ce jour, 23 juillet, plus de 200 signatures.

Harper et la radiographie post-mortem prise par le ve?te?rinaire. ©DR ©
Harper et la radiographie post-mortem prise par le ve?te?rinaire. ©DR ©

Une membre de la famille d'Harper nous explique que l'individu qui l'a tuée est "très instable" et "connu défavorablement des services de la gendarmerie et des services sociaux" comme nous le confirme des sources judiciaires. Plusieurs plaintes ont été déposées à son encontre pour notamment "dégradation de véhicule", "menaces de mort", "loyers impayés" et "insultes raciales".

Selon l'acte de décès rédigé par le vétérinaire de l'animal : Harper, "est décédée ce jour - mardi 21 juillet 2020 - d'un tir de plomb. L'impact du plomb est visible côté droit du thorax ainsi que sur la radio. Le plomb a provoqué un emphysème ainsi qu'une hémorragie pulmonaire responsable de la mort."

La famille a décidé de déposer plainte pour "acte de cruauté" envers leur chienne. "Nous voulons que cet acte odieux ne reste pas impuni", explique une membre de la famille. C'est pourquoi une pétition a été lancée afin de demander justice pour Harper : www.change.org/p/justice-pour-harper

Selon le Code pénal, "Le fait, sans nécessité, publiquement ou non, de donner volontairement la mort à un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe", soit une amende maximale allant jusqu'à 1500€ et 3000€ en cas de récidive dans un délai d'un an.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Une marche militante contre l’homophobie et la transphobie ce samedi à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui se déroulera ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Nutri-score D et E : « Gare aux fausses interprétations ! » alerte l’UFC Que Choisir

L'UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.62
nuageux
le 21/05 à 18h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
43 %

Sondage