Une commune de l’Isère ne veut accueillir que des réfugiés chrétiens

Publié le 09/09/2015 - 09:53
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:55

Le maire DVD de Romans-sur-Isère (Drôme) a indiqué mardi 8 septembre 2015 qu'il ne souhaitait pas accueillir de réfugiés de peur de "détériorer l'équilibre social de la ville", tandis qu'une petite commune de l'Isère s'est dite prête à accueillir seulement des chrétiens, après Roanne ou Belfort.

PUBLICITÉ

« La ville constate qu’elle n’a pas les moyens d’assurer des conditions d’accueil dignes aux réfugiés syriens et qu’un accueil massif aurait pour conséquence de détériorer l’équilibre social de la ville », a déclaré Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans, dans un communiqué.

« L’équilibre social reste fragile et la saturation des structures d’accueil ne permettent pas de répondre à un afflux massif sur le territoire de la commune », mais la municipalité « pourra ajuster sa position à la marge, en fonction de demandes réelles exprimées par la préfecture », a-t-elle ajouté.

En région Rhône-Alpes, le député-maire de Roanne avait attiré l’attention lundi en annonçant qu’il était d’accord pour accueillir des réfugiés, mais à condition qu’ils soient chrétiens. « Ce que je souhaite, c’est qu’on puisse avoir l’absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés. C’est la raison pour laquelle demander à ce que ce soit des chrétiens peut représenter une garantie suffisante », avait déclaré Yves Nicolin (Les Républicains).

Cette demande a été condamnée par le gouvernement, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve la jugeant mardi « funeste ».

Mardi soir, une petite commune d’Isère d’environ 8.000 habitants a adopté une position similaire à celle de Roanne. « Charvieu-Chavagneux mettra en oeuvre les conditions nécessaires à l’accueil d’une famille de réfugiés » mais « ledit accueil est réservé à une famille de culture et de religion chrétienne », déclare le conseil municipal dans une délibération adoptée à l’unanimité transmise à l’AFP.

Dans son texte, la municipalité divers droite justifie sa position exclusive en invoquant la demande du pape qui « a invité les paroisses catholiques d’Europe à accueillir chacune une famille de réfugiés ».

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.8
légère pluie
le 19/05 à 9h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1005.85 hPa
Humidité
94 %

Sondage