Une convention pour définir les moyens des Chambres de commerce et d'industrie en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 06/12/2019 - 18:31
Mis à jour le 06/12/2019 - 17:23

Bernard Schmeltz, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d'Or, et Rémy Laurent, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bourgogne Franche-Comté, ont signé lundi 2 décembre 2019 une convention définissant les moyens alloués et les objectifs fixés aux CCI de Bourgogne Franche-Comté pour les trois prochaines années. Le tout, dans un contexte de baisse très importante de la ressource des CCI.

PUBLICITÉ

"C’est un fait, une entreprise accompagnée est une entreprise qui s’assure une meilleure pérennité, de nouvelles opportunités d’innover, d’exporter et de développer son chiffre d’affaires" est-il indiqué dans un communiqué de la CCI de Bourgogne Franche-Comté.

Avec 125 établissements répartis sur tous les territoires, grâce à l’expertise de ses collaborateurs et à son pilotage par 4 400 chefs d’entreprise bénévoles, le réseau des chambres de commerce et d’industrie se démarque parmi les principaux acteurs de l’appui aux entreprises. Les CCI sont par ailleurs des établissements publics de l’État. Ceci leur confère certes une légitimité dans le conseil et la mise en œuvre des politiques économiques, mais cela les oblige aussi à s’adapter aux réformes que l’État leur impose. Et cette adaptation se fait parfois à marche forcée.

"Des ressources qui baissent, un modèle qui se transforme"

Dans un contexte de baisse très importante de la ressource fiscale, le réseau des CCI doit se réinventer pour s’adapter et rester performant envers les entreprises qu’il accompagne, les jeunes et les salariés qu’il forme, les collectivités territoriales avec lesquelles il collabore, et l’État auprès de qui il assume son rôle de corps intermédiaire. "Il faut dire que la mesure est sévère puisque les ressources fiscales des CCI de Bourgogne Franche-Comté baisseront en 2020 de 18 % par rapport à 2019 et que cette baisse, si on se projette à 2022, atteint - 64 % depuis 2016" nous précise-t-on.

Outre la mise en place d’un nouveau "business model" qui doit permettre de développer des prestations facturées, les missions prioritaires du réseau des CCI sont resserrées autour de cinq axes, tout en poursuivant les actions en matière de formation et de gestion d’équipements :

  • la création d’entreprises,
  • l’accompagnement des entreprises dans leur transformation, l’accompagnement des entreprises à l’international,
  • la participation à la mise en œuvre des politiques publiques,
  • le développement des potentiels économiques des territoires).

Une offre nationale de prestations est en cours de déploiement. Elle se retrouvera dans tous les territoires, ainsi que la transformation sociale du réseau, avec notamment le passage au statut de droit privé du personnel.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le taux du livret A passera à 0,5% au 1er février

Fin du suspense pour le Livret A : le taux tombera dès février à son niveau plancher de 0,5%, comme prévu par sa nouvelle formule de calcul, a annoncé mercredi 15 janvier 2020 Bruno Le Maire qui entend stimuler le financement des politiques publiques et inciter les Français à diversifier leurs placements.

BGE renforce son accompagnement des projets d’économie sociale et solidaire dans le Doubs

Face à la multiplication des projets de l’Economie Sociale et Solidaire, BGE a récemment renforcé son pôle ESS dans le département du Doubs afin de proposer un parcours personnalisé pour accompagner les porteurs de projet à chaque étape de leur création : étude de marché, plan d’affaires, mode de gouvernance, modèle économique, stratégie de communication, soutien au montage de dossiers…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.66
partiellement nuageux
le 18/01 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
94 %

Sondage