Une mutuelle pour les personnes défavorisées lancée par des ex-salariés de DIM et d'une fonderie en Bourgogne

Publié le 30/07/2014 - 13:37
Mis à jour le 30/07/2014 - 13:40

D'anciens salariés de DIM et de la Fonderie d'Autun (Saône-et-Loire), fermée en 2002, ont créé une association favorisant l'accès à une assurance santé complémentaire, qui propose des tarifs attractifs aux personnes défavorisées, a-t-on appris mercredi 30 juillet 2014 auprès de l'association.

 ©
©

L'Association Inter-Entreprises locales d'Entraide sociale (Ailes) est née d'un projet initié en 2007 par d'anciens salariés de la Fonderie d'Autun et de DIM, qui se sont regroupés pour bénéficier de prestations sociales garantissant des tarifs compétitifs.

Leurs deux mutuelles sont tombées d'accord pour proposer, depuis début juillet, une offre commune caractérisée par des tarifs "de 15 à 25% moins chers que ce qui est généralement proposé", selon le président de l'association, Frédéric Besacier. "Elle garantit de bons niveaux de remboursements à tous ses adhérents", a-t-il déclaré, précisant : "Tout le monde aujourd'hui doit être convenablement couvert et il n'est pas question de vendre des prestations au rabais".

Les cotisations mensuelles varient de 25 euros à 115 euros

Cette offre réunit quatre niveaux de garanties d'assurance santé dont les coûts sont définis selon l'âge des adhérents et les prestations choisies. Les cotisations mensuelles varient de 25 euros à 115 euros, pour la formule la plus complète.

Ailes s'adresse à tous "mais surtout aux étudiants, aux retraités à faibles revenus et aux personnes défavorisées socialement", a expliqué Jérémy Pons, conseiller chez Mutuelles de France Plus, partenaire de Ailes.

Cette offre de tarifs préférentiels est une spécificité: "c'est à la fois technique grâce à la loi des grands nombres mais c'est aussi l'aspect social de notre mutuelle", a-t-il dit, ajoutant que Ailes est la seule association "aussi sociale" avec laquelle est associée Mutuelles de France Plus.

Dans les locaux de l'association à Autun, Françoise, 59 ans, a expliqué sa situation : "Mon mari sera bientôt à la retraite et avec 1.420 euros de revenus par mois pour nous deux, on ne pourra pas payer les 237 euros pour bénéficier de notre mutuelle actuelle", tandis que Ailes lui a estimé une cotisation comprise "entre 170 et 200 euros" pour des prestations équivalentes."Il est indispensable d'avoir une mutuelle, c'est une obligation, à notre âge", a-t-elle assuré.

Près d'un mois après son lancement, ce sont principalement des retraités qui se sont adressés à Ailes, selon M. Pons, qui prévoit que prochainement des demandeurs d'emploi pourraient pousser la porte de l'association. "Le bouche à oreille est en train de se lancer", a-t-il observé.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’assurance scolaire en trois questions

UFC Que Choisir • Faut-il souscrire à une assurance scolaire spécifique ? Chaque année, l'établissement scolaire de votre enfant vous demande de lui communiquer une attestation d'assurance. L' association de consommateurs, l'UFC Que Choisir du Doubs, fait le point sur ce que vous devez savoir sur cette assurance, mais aussi sur votre responsabilité civile en cas de dommage causé par votre enfant.

Le président de la CCI du Doubs, Dominique Roy, a démissionné

Dominique Roy a présenté sa démission de son mandat de président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs au Préfet Jean-François Colombet, a-t-on appris ce mercredi 15 septembre dans un communiqué. Christine-Noëlle Baudin, 1ère vice-présidente, assurera l’intérim de la présidence jusqu’aux prochaines échéances.

Volvo continue sur sa lancée 100% électrique avec un nouveau SUV à découvrir chez votre concessionnaire à Besançon

PUBLI-INFO • Après avoir lancé son tout premier modèle 100% électrique l'année dernière (Volvo XC40), la marque continue d'innover et de s'engager à réduire toute forme d'effet négatif de ses produits en lançant son nouveau modèle SUV coupé Volvo C40 Recharge à découvrir dans votre concession de Besançon.

Pour la rentrée, le Crédit Agricole Franche-Comté aide les jeunes à financer et assurer leurs projets tout en faisant des économies !

PUBLI-INFO • Vous avez entre 18 et 30 ans ? Jusqu'au 31 octobre, le Crédit Agricole Franche-Comté vous donne un bon coup de pouce pour préparer, financer et assurer vos projets et vos besoins pour la rentrée… le tout en faisant des économies ! On vous dit tout.

Emploi : 2 000 offres à pourvoir dans les entreprises artisanales de Bourgogne Franche-Comté

Selon une information de la Chambre de métiers et de l'artisanat de Bourgogne Franche-Comté ce vendredi 10 septembre, nombreuses sont les entreprises artisanales de la région proposant des emplois en apprentissage, en CDI ou en CDD. 2.000 offres d'emploi sont actuellement proposées dans les huit départements de la région.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.1
couvert
le 18/09 à 21h00
Vent
1.62 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
100 %

Sondage