Une nouvelle vie pour les matériaux de l’ancienne institution Saint-Jean dans une matériauthèque…

Publié le 18/10/2023 - 08:18
Mis à jour le 26/10/2023 - 10:57

Dans le cadre de la première étape du projet de rénovation de l’ancienne institution Saint-Jean porté par l’entreprise SMCI dans le quartier Saint-Claude à Besançon, une matériauthèque éphémère a été inaugurée à l'initiative de Grand Besançon Métropole et du Pôle Energie Bourgogne Franche-Comté mardi 17 octobre 2023. Plus de 150 tonnes de mobiliers, faïences et autres objets de récup’ ayant participé à l’immense histoire du lieu seront bientôt en vente aux entreprises comme aux particuliers.

Pas moins de 150 invités, étudiants en immobilier de l'école Pigier, élèves du Greta et du lycée Saint Paul, architectes, notaires, artisans, entreprises du bâtiment, bureaux d'étude, Sybert, Pôle Energie ont participé à cette inauguration, dont Anthony Nappez, conseiller communautaire délégué en charge des bâtiments de Grand Besançon Métropole.

160 ans presque jour pour jour après la pose de la première pierre (automne 1863) de ce qui était en tout premier lieu une école pour personnes souffrant de troubles auditifs et de la parole, cet automne 2023, les 7.000 m2 de l’ancienne institution Saint-Jean vivent une véritable transformation. Réalisé par le groupe immobilier bisontin SMCI, le projet baptisé L’Intemporel, est composé d’une partie rénovation et d’une partie construction, le Domaine Hugo, qui donneront une nouvelle vie à l’ensemble. Et ce chantier est le plus important gisement de matériaux de réemploi de Bourgogne Franche-Comté…

Comme un nouveau métier qui existe depuis toujours...

C’est pour cette raison que SMCI s’est associée à l’entreprise lyonnaise Made in Past dont l’un des principaux enjeux est le réemploi des matériaux issus de chantiers. Cureurs de métier, les dirigeants de cette société spécialisée dans la déconstruction et le réemploi est comme un nouveau métier, un nouveau secteur dans le bâtiment qui existe finalement depuis très longtemps (nos grands-parents, arrières-grands-parents... avaient davantage ce souci de l'économie et du réemploi), mais remis au goût du jour dans un souci de bon sens à l'heure pendant laquelle la diminution des ressources naturelles disponibles, les difficultés croissantes d’approvisionnement en matériaux et leur coût en constante augmentation pousse à s’interroger sur la pertinence du paradigme actuel.

Comment ça se passe ? 

Les étapes pour diminuer radicalement l’empreinte carbone

Avant tout, le projet immobilier, dès la base, a pour objectif de rénover plutôt que démolir pour reconstruire.

Ensuite, après la réalisation d’un diagnostic pour recueillir les données liées aux gisements présents sur le site du chantier, Made in Past procède à ce que Maxime Cornut, directeur de l’agence, appelle "la dépose sélective”. C’est-à-dire que les matériaux présents sur le site en rénovation ont été enlevés avec toutes les précautions nécessaires dans le but de préserver l’intégrité de chaque ressource pour garantir leur réemploi. 

La troisième étape vise à reconditionner les matériaux déposés. ”Les matériaux, qui seront vendus à des entreprises, des professionnels, mais aussi des particuliers doivent répondre à une esthétique, à un standard afin qu’ils puissent imaginer leur réemploi”, explique Maxime Cornut. En d’autres termes, les matériaux sont nettoyés, voire réparer afin de reprendre leur forme originale pour que le grand public reconnaisse les objets et puisse se projeter.

Le bois de la charpente du préau est aussi en revente. © Alexane Alfaro

La quatrième étape, et pas des moindres, est la logistique et le stock des matériaux. Dans le cadre de l’ancienne institution Saint-Jean, l’ensemble des éléments déposés sont stockés in-situ grâce à une superficie de plusieurs milliers de mètres carrez. 

Enfin, la dernière étape consiste à la revente des matériaux de réemploi. Afin de valoriser les objets, un catalogue en ligne et ouvert au public est créé. Les futurs acheteurs peuvent donc réserver des matériaux puis se rendre sur place pour régler et récupérer leurs achats pendant les horaires d’ouverture de la matériauthèque. (voir en fin d’article - infos pratiques)

"On va décarboner plus qu'on ne va carboner"

Faïences, sanitaires, parquet en chêne, bibelots, cuisine, portes, radiateurs, distributeurs de savon, luminaires, paters, mobiliers, signalétique de sécurité, jusqu’au bois de charpente du préau aux vitraux de la chapelle en passant par les tuiles et autres éléments de couverture… Plus de 150 tonnes de matériaux ont été récupérées pour constituer cette matériauthèque, induisant une nouvelle économie carbone équivalent à 600 allers-retours Paris - New York en avion ou la fabrication de 5.033 jeans en coton.

Précurseur en la matière, le président du groupe SMCI, Fabrice Jeannot, qui n'a pas attendu la RE 2020, nous explique que ”depuis toujours, soit depuis 30 ans, nous faisons des réhabilitations diverses et variées, nous avons toujours fait au mieux pour rénover plutôt que démolir pour reconstruire afin que ce que nous démolissons ou déconstruisons puissent être réutilisés et c’était toujours très difficile, car réutiliser des matériaux anciens coûtait souvent plus cher que d’acheter du matériel neuf”, se souvient-il. ”L’actualité nous a rattrapés et aujourd’hui, certains matériaux sont compliqués à obtenir avec des délais très importants, d’autres sont très chers, donc réutiliser des matériaux existants qu’on déconstruit avec soin a du sens pour nous.” Et d’ajouter : ”ce qui est important aussi, c'est que nous décarbonons plus qu'on ne va carboner, tout en proposant une offre de logements nécessaire à notre ville, et c'est toute la philosophie de SMCI qui est là".

Au-delà de la matériauthèque qui permettra de vendre une importante quantité d’éléments, nombre de matériaux sont conservés pour être réutilisés sur le chantier du Domaine Hugo de L’Intemporel.

Infos pratiques

Le premier jour d'ouverture de la ”Matériothèque SMCI” est prévu samedi 4 novembre 2023 de 8h à 12h, puis :

  • samedi 18 novembre de 8h à 12h
  • samedi 2 décembre de 8h à 12h
  • samedi 16 décembre de 8h à 12h
  • samedi 30 décembre de 8h à 12h
  • samedi 13 janvier de 8h à 12h

Visite de la matériauthèque possible du lundi au vendredi uniquement sur rendez-vous par téléphone au 06 50 21 33 88 (Pierre Mathieu)

© Alexane Alfaro

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.19
partiellement nuageux
le 18/05 à 9h00
Vent
1.48 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
79 %