Urgence : les Restos du Cœur dépassés par la hausse de la demande

Publié le 27/12/2011 - 08:05
Mis à jour le 28/12/2011 - 09:56

Les Restos du Coeur auront besoin d'au moins 5 millions d'euros de plus en 2011-2012 pour répondre à une demande en hausse de 5% à 8% depuis le début de leur campagne d'hiver, a alerté aujourd'hui le président de l'association Olivier Berthe, en lançant un appel à la générosité nationale.

"Sur les trois dernières années, nous avons malheureusement constaté une hausse de 25% des personnes accueillies. Et depuis le début de cette campagne, nous enregistrons encore de l'ordre de 5 à 8% de personnes supplémentaires, avec parfois, dans certains départements, des pics pouvant atteindre jusqu'à 15%", a-t-il expliqué.

"Aux Restos du Coeur, un repas coûte environ un euro. L'an dernier, on a servi 109 millions de repas à 860.000 bénéficiaires. Si on devait constater 5% de personnes en plus durant toute la durée de la campagne, soit l'hypothèse basse, cela représenterait 5 millions d'euros de besoins en plus", a-t-il estimé.

L'activité des Restos du Coeur (aide alimentaire, actions d'insertion) est financée pour un tiers par des financements publics et aux deux tiers par des apports privés (dons, legs, revenus générés par les Enfoirés), a-t-il rappelé. Pour sa 27e campagne d'hiver, lancée fin novembre, l'association fondée par Coluche s'appuie sur quelque 60.000 bénévoles.

Quelques chiffres de la saison 2010-2011 dans le Doubs

  • 638 000 repas distribués
  • 7001 personnes accueillies, dont 371 bébés de moins de 18 mois
  • 542 bénévoles
  • 11 centres répartis sur le département
  • de nombreux ateliers d’aide à la personne (cuisine, couture, coiffure, écrivain public, micro-crédit social, soutien au retour à l’emploi…)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.19
légère pluie
le 26/02 à 15h00
Vent
1.43 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
79 %