Alerte Témoin

Vesoul : à quatre, ils ramassent 3500 mégots en une journée

Publié le 12/08/2019 - 11:55
Mis à jour le 12/08/2019 - 11:43

Quelques citoyens volontaires se sont réunis ce samedi 10 août 2019 à Vesoul pour ramasser des mégots. Ils en ont récupérés 3594, soit l’équivalent de 240 000€ d’amende…

Illustration, mégots ©Pixabay
Illustration, mégots ©Pixabay

Un mégot, c’est 500 litres d’eau pollués. Sachant cela, le Mouvement du Réveil Citoyen de Vesoul a lancé ce samedi une collecte de mégots en ville, communiquant sur les réseaux sociaux et dans la presse.

Mais ils ne sont que quatre à être venus le jour J. Qu’à cela ne tienne. Philippe, Bernadette, Sylvain et Eric sont quand même allés à la chasse aux mégots.

Et en ont récoltés, en quelques heures, la coquette somme de 3594 mégots, soit 1797 m3 d’eau polluée (1 797 000 litres).

Ou, à 68€ d’amende par mégot, 244 364€. Question de point de vue.

Les participants entendent « renouveler prochainement l’opération »,et espèrent que cette fois, « (leur) exemple vous motivera (les) rejoindre. »Et de rappeler : « l’objectif n’est pas de culpabiliser, mais de faire prendre conscience. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.89
    légère pluie
    le 11/08 à 3h00
    Vent
    1.08 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    76 %

    Sondage