Victor Hugo et Rodin : le voile se lève sur un mystérieux rendez-vous à Besançon...

Publié le 04/07/2022 - 17:48
Mis à jour le 05/07/2022 - 11:00

Besançon grâce à un fameux mécène, président de la Fondation Pierre Gianadda accueillera très bientôt un Victor Hugo de Rodin ! La maire de Besançon raconte comment cela a pu être possible ce lundi 4 juillet...

 © Ville de Besançon
© Ville de Besançon

"Tout commence en juillet 2021. Un coup de fil à mon cabinet : Leonard Gianadda veut rencontrer la maire de Besançon pour lui faire une proposition confidentielle. Pas plus d’information ! le rendez-vous est pris en pleine période estivale. Je le reçois avec Aline Chassagne, adjointe à la culture. Nous accueillons monsieur Gianadda et son épouse, très intriguées par le message mystérieux et insolite", raconte Anne Vignot.

Elle poursuit : "Rodin, l’un des plus prestigieux sculpteurs au monde, a plusieurs fois portraité l’un des plus brillants auteurs humanistes de notre histoire humaine, Victor Hugo. Considérant comme une injustice que la ville natale de Victor Hugo ne puisse ériger un Rodin, il nous raconte avoir voulu mettre en contact le musée Rodin et le maire de l’époque au début des années 2000. Il est alors question du tombeau funéraire. L’œuvre est particulière et très onéreuse. L’opération ne se fera pas."

En 2019, rebondissement !

Un moule inédit d’un Victor Hugo par Rodin est découvert. "A l’arrivée de notre nouvelle équipe, monsieur Gianadda décide de venir à ma rencontre. Il explique la découverte d’un moule inédit et nous montre l’œuvre dans sa forme restituée. Il nous demande si nous serions d’accord pour qu’il puisse mener à bien son rêve et nous annonce un don inédit et d’une ampleur internationale pour la Ville de Besançon. Une seule exigence : un lieu prestigieux." 

Sans hésiter, Anne Vignot propose que le Rodin prenne place dans le futur quartier de Saint Jacques à proximité de la Grande Bibliothèque. "C’est adopté ! Les étapes suivantes se déroulent sous sa direction. Et le géant naît de son moule en trois exemplaires. L’un numéroté I pour la fondation Gianadda à Martigny, l’autre numéroté II pour la Ville de Besançon et le dernier numéroté III pour le musée Rodin à Paris." 

Immense : avec ses 2m10 et ses 250 kg. Il arrivera en octobre 2022 à Besançon. 

Quelques voyages avant sa place éternelle...

"Un détail qui n’en est pas un. Les travaux de la bibliothèque ne font que commencer et le projet d’aménagement des espaces verts que nous avons acquis sont au cœur d’un quartier dont le devenir est encore aux mains du CHU. Alors Victor Hugo, comme ce monument l’illustre, aura à se déplacer dans la Ville avant de se poser là où il méritera sa place d’honneur", explique la maire.

Au moment de son arrivée, le géant sera d'abord installé dans le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie "d’où il regardera avec bienveillance la place de la Révolution", précise Anne Vignot. "L’événement est immense. L’honneur est grand et la reconnaissance infinie pour notre donateur, monsieur Gianadda."

"Combien les Bisontines et Bisontins seront fiers d’être la Cité qui fera vivre la naissance d’un immense auteur humaniste et celle d’une œuvre exceptionnelle. Associer les noms de Victor Hugo et de Rodin, grâce à la fondation Gianadda, sera un des grands moments de cette ville du XXIème siècle, là où nous continuerons à défendre les droits de l’Humanité, de l’innovation sociale et où la justice climatique sera un devoir", conclut la maire.

2 Commentaires

Chic ! Bientôt 3 statues de Victor Hugo à Besançon ! Vivement un concours national de sculptures de V.H.: on pourra en installer une à chaque carrefour!
Publié le 7 juillet 2022 à 13h43 par haag michel • Membre
Chic ! Bientôt 3 statues de Victor HUGO à Besançon ! Pourquoi ne pas lancer un concours national ? On pourrait alors en installer une à chaque carrefour de la ville.
Publié le 7 juillet 2022 à 13h29 par haag michel • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.1
légère pluie
le 15/04 à 15h00
Vent
8.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
65 %