Ville de Besançon + police municipale = "je t'aime moi non plus"

Publié le 17/02/2022 - 12:01
Mis à jour le 17/02/2022 - 11:41

Dans un communiqué du 15 février 2022, le syndicat Force ouvrière de la police municipale de Besançon dénonce une « non-reconnaissance » de la profession de la part de sa direction, la Ville de Besançon.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Le syndicat rapporte que depuis l'arrivée de la maire au pouvoir, le "coeur de métiers" des policiers municipaux est de verbaliser "ostensiblement" les automobilistes qui roulent au-delà de 20 km/h au centre-ville, alors que "les missions de la police municipale sont nombreuses : tranquillité, sécurité, salubrité, maintien du bon ordre et médiation sont abandonnés au profit de tâches robotisées."

Suite à plusieurs actions, tentatives de négociations et discussions entre la direction, les élus et les organisations syndicales et les agents autour des difficultés déjà rencontrées, FO rapporte que "la municipalité reconnaît que la police municipale fait partie des métiers en tension". Toutefois, "l'employeur s’évertue à annualiser le temps de travail au grand détriment  des agents en voulant missionner ces derniers en soirée alors qu’il est prouvé que les besoins des bisontins se situent principalement le matin."

Le syndicat conclut : "La -non -reconnaissance- de la profession de policier municipal conduit au découragement de ces professionnels, qui à l'image des agents de la fonction publique territoriale, souffrent déjà d'un manque de considération et de salaires au rabais !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.33
légère pluie
le 21/04 à 15h00
Vent
4.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
78 %