Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Publié le 20/08/2020 - 16:17
Mis à jour le 07/09/2020 - 10:06

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

maCommune.info : Comment vous est venue cette idée d'ouvrir une épicerie itinérante ?

Alexandra : "Je voulais me mettre à mon compte. Au départ, mon rêve était d’ouvrir un restaurant, mais étant seule avec 3 enfants cela n’était pas envisageable donc j’ai voulu ouvrir quelque chose qui me ressemble avec mes valeurs et de là j’ai eu l’idée d’aménager une remorque où je propose dans des silos et bacs du vrac. Et j’ai également une table ou je propose des produits locaux et du zéro déchet."

mCi : Quelle est la particularité de votre épicerie au-delà du fait qu'elle soit mobile ?

Alexandra : "La particularité de mon épicerie, c’est déjà de proposer du vrac sur les marchés, villages, et maison de retraite, mais aussi elle a des panneaux solaires donc complètement autonomes en électricité et en lumière.

L’idée m'est venue aussi, car sur les marchés on trouve presque tous sauf ce que je propose. Et je pense ne pas être née à la bonne époque. Avant le vrac était normal, les petites épiceries qui sillonnent les villages j’adore, et le contact avec les clients."

mCi : Pourquoi une épicerie itinérante ?

Alexandra : "Une épicerie itinérante, car fixe cela me faisait peur. Et j’aime bien cette idée de petite épicerie qui sillonne les villages "comme avant".

mCi : Vrabiloc, c'est un drôle de nom… Que signifie-t-il ?

Alexandra : "Tout simple : VRAc BIo LOCal"

mCi : Que proposez-vous dans votre épicerie ?

Alexandra : "Alors j’ai des produits vrac, bio, local, et si je peux faire vrac bio local pour le même produit c'est encore mieux. Je propose en vrac local des pâtes artisanales de Cresancey et les Juju pasta de Torpes, lentilles vertes, lentilles corail, pois chiches, pois cassés, quinoa de Cresancey, du café et du thé de La brulerie comtoise de Dole, etc.

J’ai des produits vrac bio français comme du riz de Camargue, des haricots rouges et blancs, des noix, etc. et du bio comme les fruits secs, le chocolat noir, blanc, lait, pépites, et encore pleins d’autres produits a découvrir.

J’ai également des bières artisanales Cuc et la Bière du Doubs, divers farines de Doubs, des céréales, des huiles, boisson de soja, des jus de fruits des Jardins de Cocagne et des produits zéro déchets comme le dentifrice, le shampoing solide, le déodorant qui sont également locaux et qui viennent de Sermange. Ceci est juste un petit aperçu, car j’ai environ 100 références."

mCi : Quel est votre planning pour ces prochaines semaines  ? 

Alexandra : "Mon planning je l’annonce sur ma page Facebook toutes les semaines, mais en gros on peut me retrouver :

  • tous les lundis de 17h à 19h à la ferme La vie de Fer à Saône
  • Le 1er mercredi du mois à Salans et le 3e à Evans
  • Jeudi tous les 15 jours devant la Fruitière d’Epenoy de 17h à 19h
  • tous les vendredis sauf le 2e du mois à Marnay et le 2e du mois à Amancey
  • tous les samedis de 8h à 12h au marché de Pugey
  • les samedis de 16h à 19h à la Bergerie des hirondelles à Chazoy (commune de Burgille)
  • Le dimanche aux Auxons tous les 15 jours."

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.27
couvert
le 21/04 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %