« Vue du lac Léman », le tableau retrouvé de Gustave Courbet bientôt exposé…

Publié le 19/11/2017 - 18:06
Mis à jour le 21/11/2017 - 17:22

Re?cemment retrouve? dans les re?serves du muse?e d’art et d’histoire de Granville (Manche), actuellement ferme? pour travaux, le tableau de Gustave Courbet, Vue du lac Le?man, est arrivé au muse?e Courbet à Ornans le 19 novembre 2017 pour un de?po?t d’un an.

courbetcy_petit_27.jpg
courbetcy_petit_27.jpg
PUBLICITÉ

Il trouvera sa place dans la collection permanente, dans la salle des marines, en lien avec l’exposition d’hiver du muse?e, Gustave Courbet et la Fe?de?ration des artistes sous la Commune, qui se tiendra du 23 de?cembre 2017 au 23 avril 2018. 

L’histoire

La Vue du lac Le?man, signe?e Gustave Courbet et date?e de 1876, un an avant sa mort, appartient au muse?e d’art et d’histoire de Granville.

L’histoire de cette œuvre est singulie?re. Donne?e en 1892 a? la Ville de Granville par Louis Boisnard, parmi un legs de 21 tableaux et 600 livres ayant appartenu a? son fre?re, Thomas Victor Boisnard, lieutenant de vais- seau granvillais, chevalier de la Le?gion d’honneur, elle e?tait stocke?e dans les re?serves du muse?e municipal avec deux autres tableaux attribue? a? Courbet.

Sur les conseils de Fre?de?rique Thomas-Maurin, conser- vatrice du muse?e Gustave Courbet, a? Ornans, Alexan- dra Jalabert, conservatrice du muse?e de Granville, s’est rapproche?e de Bruno Mottin en juillet 2016 afin de les faire expertiser.

La multitude de faux re?alise?s a? partir des anne?es 1860 a impose? la plus grande prudence quant a? l’authenticite? de l’œuvre. De plus, Gustave Courbet faisait re?gulie?re- ment appel a? d’autres peintres pour re?aliser ses toiles. Si sa signature pouvait e?tre authentique, le tableau n’e?tait pas toujours le fruit de son travail.

En mars dernier, soit 125 ans apre?s la donation, Bruno Mottin a authentifie? la Vue du lac Le?man comme e?tant une œuvre de Courbet. Soumis a? des examens scienti- fiques de?taille?s, il s’ave?re que le tableau n’a subi aucune modification depuis 1876. Bien qu’il soit fragile, il peut e?tre pre?sente? au public sans restauration. 

L’oeuvre

Peint au soir de sa vie en 1876, alors que Courbet est malade et endette?, ce tableau de?gage une douceur et une nostalgie bien e?loigne?es des œuvres fougueuses de sa jeunesse. La peinture est d’une grande de?lica- tesse et d’une parfaite mai?trise technique.

Cette vue, re?alise?e depuis le lieu d’exil de Courbet en Suisse, La Tour de Peilz, repre?sente le lac Le?man et les Dents du Midi en arrie?re-plan.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 8.87
couvert
le 21/04 à 21h00
Vent
0.51 m/s
Pression
1013.475 hPa
Humidité
80 %

Sondage