Alstom : le maire de Belfort, Damien Meslot, convoque un conseil municipal extraordinaire

Publié le 08/09/2016 - 11:16
Mis à jour le 14/09/2016 - 11:05

Le député-maire de Belfort convoque un conseil municipal extraordinaire le mercredi 14 septembre 2016  (et non plus le 12) afin d’évoquer avec l’ensemble des élus l’annonce de la l’arrêt des productions de trains sur le site historique de Belfort d’ici 2018. Damien Meslot (LR) aura rencontré le PDG d’Alstom la veille à Paris. La CGT appelle à la manifestation avant la tenue de ce conseil municipal extraordiniare. 

changement de date

Ce conseil municipal extraordinaire se tiendra ce mercredi 14 septembre 2016 à 20 h salle Olivier Barillot (rue Bartholdi à Belfort) en présence des parlementaires, du président du Conseil départemental et des organisations syndicales

  • "J’ai convoqué le Conseil municipal afin de témoigner de tout le soutien de la Ville de Belfort et de ses élus aux salaries d’Alstom. Je suis combatif et la Ville de Belfort s’investira pleinement afin de défendre l’intérêt des salariés. La rencontre avec Christophe Sirugue, Secrétaire d’Etat à l’Industrie, se fera le lundi 12 septembre à 17 h à Bercy. L'entretien avec Henri Poupart-Lafarge,, PDG d’Alstom Transport est prévu le mardi 13 septembre 2016 à 16h à Paris, en compagnie de Cédric Perrin, Sénateur, Michel Zumkeller, député, et Florian Bouquet , président du Conseil départemental du Territoire de Belfort."

Le syndicat CGT appelle à manifester devant la mairie de Belfort lors du conseil municipal extraordinaire. Les "Aslthommes" devraient par ailleurs être au coeur de la manifestation anti loi Travail le 15 septembre à Belfort.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l’avenir d’Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d’Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d’un rapprochement « entre égaux ». L’État français n’est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l’Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d’administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande “d’user de toute son influence pour déclencher les commandes”

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de « rassurer » les salariés d’Alstom en usant « de toute son influence pour déclencher » les commandes citées dans le plan de sauvetage de l’État. Une lettre qui prépare la visite du président à l’usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Politique

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

2e tour des législatives 2024 : réaction d’Éric Fusis, candidat RN battu dans la 2e circonscription du Doubs

Dans la deuxième circonscription du Doubs, Éric Fusis, le candidat du Rassemblement National est arrivé derrière la candidate du Nouveau Front populaire, Dominique Voynet, lors du deuxième tour des élections législatives anticipées de ce dimanche 7 juillet 2024.

2e tour des législatives 2024 : réaction de Séverine Véziès (Nouveau Front populaire)

Dans la première circonscription du Doubs, Séverine Veziès, candidate du Nouveau Front populaire est arrivée en troisième position (31,51%) derrière Laurent Croizier (36,18%, élu) et Thomas Lutz (32,31%) lors du second tour des élections législatives anticipées du dimanche 7 juillet 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.77
peu nuageux
le 14/07 à 03h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
93 %