Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

"Ecole en danger" ou la multiplication des actions à Besançon

© - cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
Le collectif «Ecole en danger» rassemblant des parents et des enseignants du Grand Besançon poursuit ses actions. Après distribution de tracts et occupation de l’école Champrond lundi matin, les parents d’élèves se donnent rendez-vous à 9h ce mardi matin à l’école Granvelle.

Dans le second degré, les enseignants du collège Victor Hugo mènent aujourd’hui une opération « collège mort ».

Publicité

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 st1\:*{behavior:url(#ieooui) }  

Né à Besançon, le collectif dédié au premier degré (maternelle+ primaire) souhaite s’étendre au Grand Besançon et au Doubs. Fermetures de classes, diminution des DHG (Dotation horaire globale allouée à chaque établissement) :  les motifs de contestation s’additionnent et les grognes se multiplient.

A Besançon, les écoles Durer, Champagne, Bourgogne, Brossolette,  Paul Bert, Vieilles Perrières, Champrond et Granvelle sont notamment concernées par des fermetures ou des refus d’ouverture.

Lundi matin vers 9h, plusieurs parents ont occupé l’école maternelle Champrond dans le quartier Battant. Ils ont distribué des tracts aux piétons et aux automobilistes en faisait tourner une pétition en présence de plusieurs élus comme Emmanuel Dumont, adjoint à la ville de Besançon mais aussi de Claude Jeannerot venu soutenir le collectif. Le président du Conseil général du Doubs, sollicité de toute part par des parents et des enseignants, a d’ailleurs écrit une lettre au Recteur la semaine dernière dans laquelle il renouvelle « son incompréhension la plus totale quant à l’ampleur des suppressions de postes dans l’éducation nationale ». Il demande à Eric Martin de « bien vouloir reconsidérer les différents schémas à l’étude et les moyens affectés à notre Académie »

Dans le Doubs, les parents d’élèves du collège « La Source » de Mouthe se sont mobilisés ce lundi pour dénoncer les suppressions de moyens et donc la disparition de nombreux projets éducatifs. . La semaine dernière, les parents d’élèves et professeurs du collège d’Ornans ont bloqué le Conseil d’Administration de l’établissement. Enfin à Besançon, les enseignants de « Victor »Hugo » organisent une journée collège mort ce mardi contre la baisse des moyens alloués.

Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon