Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

En Bourgogne Franche-Comté : 11% des actifs sont non salariés

Image d'illustration © archives carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Enquête Insee

127 600 personnes travaillaient comme non-salariés à la fin 2011 en Bourgogne Franche-Comté. 15 % d’entre eux étaient auto-entrepreneurs, les autres : gérants majoritaires de société ou entrepreneurs individuels "classiques".

Publicité

"Ils travaillent dans des domaines très variés", constate l'Insee Franche-Comté à l'origine de ces nouveaux éléments statistiques. L’agriculture tient le haut du panier sans surpris, en emploiyant à elle seule 30 000 indépendants soit près d’un quart des non-salariés/

Vient ensuite le commerce où travaillent 22 000 commerçants, artisans des métiers de bouche ou pharmaciens. "Les non-salariés sont aussi très présents dans les services, qu’ils soient aux particuliers ou aux entreprises. Ils sont en revanche beaucoup moins nombreux dans les activités qui nécessitent un fort investissement de départ comme l’industrie ou les transports."

14% d'entre eux ont une activité salariée en parallèle

L'autre constat majeur en Bourgogne Franche-Comté est que ces non-salariés sont nombreux à exercer en parallèle une activité salariée et cumuler ainsi les deux statuts, l'équivalent de 14% d'entre eux. "Les auto-entrepreneurs sont davantage pluriactifs que les indépendants classiques", notamment dans l’enseignement ou les activités récréatives. À l'inverse, pas ou moins de cumul avec une activité salariée dans le commerce pharmaceutique, les métiers de bouche, les taxis et les professions juridiques (moins de 6 % concernés).

Plus nombreux en campagne avec environ 27 000 euros de revenus annuels

C'est dans les bassins de vie ruraux que les non-salariés pèsent davantage dans l’économie locale. Ils sont plus nombreux dans les couronnes vésulienne et bisontine mais aussi à l'Ouest de Pontarlier ainsi que dans le secteur entre Dole et Chalon-sur-Saône.

Côté revenus, les non-salariés de Bourgogne Franche-Comté ont retiré en moyenne 26 900 euros par an de leur activité non-salariée en 2011. "Le revenu des auto-entrepreneurs est très faible, 5 000 euros par an en moyenne. Le revenu des indépendants classiques est plus élevé : 30 300 euros par an en moyenne, mais les disparités sont fortes. Pour 10 % d’entre eux, les revenus dépassent 67 100 euros par an", précise enfin l'Insee.

Hannah