Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L'intelligence artificielle débattue au Sénat : "oui, mais"...

©www.senat.fr (capture) - cliquez sur l'image pour agrandir

Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, et Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et premier vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, débattaient cet après-midi en séance publique au Sénat sur le thème "Intelligence artificielle, enjeux économiques et cadres légaux".

Publicité

De plus en plus présente dans le débat public au niveau national, européen, mais aussi international, le sénateur de Haute-Saône a souhaité attirer l’attention de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé du numérique, sur les enjeux éthiques liés au développement de l’intelligence artificielle.

Alors que cette dernière va "profondément modifier nos sociétés et nos économies", le Michel raison appelle à "la prudence et à la nécessité d’accompagner intelligemment l'essor de ces technologies". Selon lui, "l’intelligence artificielle fait naître des progrès incontestables, mais aussi des risques. L’éthique peut justement nous aider à trouver l’équilibre entre risques et progrès". 

"Nous devons assurer une bonne gouvernance de l’intelligence artificielle et définir des principes éthiques pour encadrer ces technologies tout en évitant les contraintes juridiques trop fortes qui risqueraient de freiner l’innovation", préconise le sénateur.

Il plaide à cet égard en faveur de l’élaboration d’une charte de l'intelligence artificielle et de la robotique et propose également de confier à un institut national de l'éthique de l'intelligence artificielle et de la robotique, un rôle d'animation du débat public sur les principes éthiques qui doivent encadrer ces technologies. 

Dans le secteur de la Défense pour Cédric Perrin 

De son côté, Cédric Perrin soutient davantage le développement de l'intelligence artificielle en pensant particulièrement au domaine de la Défense, mais aussi l'aéronautique, la sécurité, l'éducation, l'environnement, les transports ou encore l'agriculture.

Soulignant "la reconnaissance internationale des travaux des chercheurs français et le bon niveau de formation des étudiants", Cédric Perrin plaide en faveur d’une "véritable politique de soutien en faveur des PME spécialisées, et en particulier des start-ups dans le secteur de la Défense".

"Favoriser le développement des applications d'intelligence artificielle dans ce secteur constitue un enjeu de souveraineté de premier ordre que nous ne pouvons pas négliger", résume le sénateur qui attend du gouvernement la mise en oeuvre d’un plan stratégique pour l’intelligence artificielle.

(Communiqués)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille