François et Jean-Louis prennent le train…du pôle métropolitain

Publié le 27/11/2015 - 10:17
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:48

Les maires de Dijon et Besançon, François Rebsamen et Jean-Louis Fousseret se sont retrouvés dans le TER ce jeudi 26 novembre 2016 pour montrer qu’ils étaient sur la même voie. Celle de la création au premier semestre 2016 d’un pôle métropolitain structurant pour la future région Bourgogne Franche-Comté. « Fini la gue-guerre Dijon Besançon » a déclaré Jean-Louis Fousseret…

Il est 09h56 en ce jeudi 26 novembre 2015. Jean-Louis Fousseret et François Rebsamen sont sur le quai de la gare Viotte à Besançon et sont sur le point de monter à bord du TER en direction de Dijon avec une dizaine de journalistes pour aborder leur volonté de créer un pôle métropolitain au premier semestre 2016 alors que les régions Bourgogne et Franche-Comté auront fusionné au 1er janvier prochain. C'est la première fois que le maire de Dijon prend le train "dans ce sens" précise-t-il.

Les deux édiles sont si enthousiastes qu'ils sont intarissables sur le sujet. À tel point que sur les 56 minutes de trajets entre les deux capitales (pour un peu plus d'un mois encore...), il parleront durant près de 50 minutes. 

"Besançon et Dijon seront les points forts de la Bourgogne Franche-Comté, le trait d'union entre les deux régions" explique dessin à l'appui Jean-Louis Fousseret. "Ce n'est pas une démarche égoïste, au contraire, car à partir de nos deux villes, c'est l'ensemble du territoire que nous devons irriguer…avec le monde rural "

Rebsamen : "Nous sommes ensemble le cœur battant de cette future région"

Ce pôle métropolitain qui prendra la forme d'un syndicat mixte dans le courant du premier semestre 2016 est né de "l'amitié" entre les deux hommes d'un constat de la "complémentarité entre les deux villes". François Rebsamen acquiesce. "Le constat est partagé. Il est indispensable que nous unissions nos forces dans des secteurs qui sont déjà en train de travailler ensemble : université, santé, développement, tourisme, etc. (…) le développement de la grande région passera par ce pôle métropolitain"

 Fousseret : "Il nous faut un ensemble fort"

Le maire de Besançon parle d'une vision à moyen terme (2030-2040). "Comment on pourra continuer à vivre, à bien vivre en Bourgogne Franche-Comté avec des emplois et avec une qualité de vie qui feront que notre région soit attractive. Il faut que l'on ait envie de venir en Bourgogne Franche-Comté…et si nous voulons être repérés au niveau national, européen et international, il nous faut un ensemble fort"

Peu de détails  au final sur les suites de cet "acte fondateur" du pôle métropolitain. Les deux maires ont surtout affiché  leur volonté de s'allier. Avec 500.000 habitants, les deux villes représenteront 20% de la population de la Bourgogne Franche-Comté. Besançon et Dijon forment également plus de 50.000 étudiants. "C'est la masse critique pour pouvoir exister au plan européen et mondial" réitère François Rebsamen.

Concernant les craintes vis-à-vis de Dijon, Jean-Louis Fousseret s'est voulu rassurant. "Ce pôle métropolitain, cette grande région, c'est justement l'occasion de s'assurer d'un équilibre entre nos deux villes… "

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.89
ciel dégagé
le 11/08 à 18h00
Vent
2.95 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
29 %

Sondage