Ouverture jeudi du procès en appel du meurtrier présumé d'une des "disparues de l'A6"

Publié le 15/06/2016 - 13:02
Mis à jour le 15/06/2016 - 13:02

Le procès en appel de Jean-Pierre Mura, 48 ans, condamné l’an dernier à 20 ans de réclusion pour le meurtre en 1986 au Creusot de Christelle Maillery doit s’ouvrir  ce jeudi 16 juin 2016 devant les assises de Côte-d’Or à Dijon.

 ©
©

Son dossier avait été le premier à arriver devant une cour d'assises dans l'affaire des "disparues de l'A6" ou "disparues de Saône-et-Loire", une série de meurtres de jeunes filles non élucidés dans les années 1980 et 1990.

Un second procès, celui du meurtrier présumé de Christelle Blétry, poignardée en 1996, est attendu dans les prochains mois.  Christelle Maillery, une collégienne de 16 ans, avait été retrouvée le 18 décembre 1986, quelques heures après sa disparition, dans une cave de sa résidence au Creusot, tuée d'une trentaine de coups de couteau. 

Faute d'éléments, un non-lieu avait été prononcé en 1990.   L'association "Christelle", qui regroupe une partie des familles des"disparues de l'A6", avait obtenu la réouverture de l'enquête en 2005 après avoir fait appel à un détective privé, qui orientait à nouveau les soupçons vers Jean-Pierre Mura, un schizophrène qui fréquentait dans sa jeunesse le quartier où vivait la victime.

Lors de son procès en juin 2015 devant la cour d'assises de Saône-et-Loire, M. Mura avait assuré ne pas connaître Christelle. Des témoins, qui formaient à l'époque le groupe de jeunes de cette cité HLM, l'avaient unanimement contredit à la barre.  Ce collectionneur de couteaux nourrissait également une obsession pour le meurtre de la jeune fille, au point de tenir des carnets - détruits depuis - dans lesquels il compilait des éléments sur l'affaire. Selon son avocate, Me Audrey Bittard, M. Mura "aborde sereinement" son procès en appel et "reste sur la même ligne de défense". "Depuis dix ans, il n'a pas changé de position", a-t-elle ajouté.  Du côté des parties civiles, Me Corinne Herrmann a estimé que cette nouvelle audience était une "souffrance" pour la famille de Christelle Maillery, qui "sait le poids de ce procès".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Le Tribunal administratif de Besançon a fait sa rentrée

Le président du Tribunal administratif de Besançon Thierry Trottin a présenté l’audience solennelle de rentrée de la juridiction ce vendredi 16 septembre en fin de matinée. Devant des élus, des magistrats du tribunal et du barreau de Besançon, le président a fait un bilan de ces deux dernières années et présenté les nouveautés.

Importation de véhicules et fraude fiscale : préfecture, douanes et tribunal vont coopérer

Afin de pouvoir lutter plus efficacement contre la fraude fiscale liée à l'importation de véhicules hors Union Européene, le préfet du Doubs, le directeur régional des douanes et des droits indirects de Besançon et le procureur de la République de Besançon ont signé un nouveau protocole de coopération ce lundi 12 septembre.

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Tribunal administratif de Besançon : la médiation devient obligatoire dans certains contentieux

Depuis 2017, le recours au juge administratif n’est pas la seule forme de résolution des conflits ni nécessairement la plus adaptée. La médiation préalable, moins onéreuse, plus rapide et plus discrète, a fait ses preuves en permettant de régler de nombreux conflits ces cinq dernières années. Elle devient obligatoire dans certains contentieux. Thierry Trottin, président du tribunal administratif de Besançon, nous en parle.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.18
légère pluie
le 26/09 à 18h00
Vent
4.95 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
68 %

Sondage