TGV Rhin-Rhône : les Verts ne sont pas à la «fête»

Publié le 11/12/2011 - 20:04
Mis à jour le 11/12/2011 - 21:55

Durant tout le week-end, les écologistes ont distribué des tracts dans les gares franc-comtoises. EELV demande l’arrêt des dépenses « pour la seule ligne TGV ».
 

" L’image pourtant aurait dû être belle et la couverture médiatique parfaite : le TGV, que personne n’ose plus appeler Rhin-Rhône, allait tout à la fois dynamiser la Franche-Comté, réduire les temps de parcours de façon significative, réorganiser les espaces traversés. Force est de constater que les bémols sont nombreux au moment où les premiers trains s’apprêtent à circuler", soulignent les écologistes dans un communiqué intitulé "Désolés, nous ne pourrons pas vraiment faire la fête".

"Le TGV est là, on ne démontera pas les voies. La compétence des techniciens et leur fierté légitime ne sont pas en cause. Mais il faut à présent prendre conscience de l’impérieuse nécessité de stopper les dépenses pour la seule ligne TGV afin de les consacrer au développement du reste de l’offre ferroviaire ou, plus généralement, aux besoins quotidiens des Francs-Comtois comme l’emploi ou le logement.

Les mécontentements actuels en effet portent moins sur le TGV lui-même que sur le constat que son arrivée coïncide avec une baisse de la qualité de l’offre pour les déplacements les plus quotidiens. Les transports ferroviaires régionaux, que l’action régionale ne cesse pourtant de soutenir dans le cadre de la multi-modalité, subissent de plein fouet la stratégie du tout TGV. Nous ne sommes pas les seuls à le dire", poursuit Europe Ecologie Les Verts. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.45
couvert
le 26/06 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage