Alerte Témoin

50 000 personnes âgées supplémentaires en Franche-Comté d'ici 2020

Publié le 16/11/2012 - 09:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:37

Dans une récente étude consacrée au vieillissement de la population, l’Insee de Franche-Comté dresse un bilan autour de l'augmentation de la dépendance, attendue dans les années à venir.

Dépendance

La Franche-Comté, comme l’ensemble de la France, devrait connaître un vieillissement rapide de sa population. La faute, si l’on peut dire, à un accroissement continu de l’espérance de vie et à l’arrivée dans les tranches d’âges les plus élevées de la génération du baby-boom.

D’ici 2020, la région devrait ainsi compter 50 000 personnes supplémentaires âgées de 60 ans et plus. Et tandis qu’on recense aujourd’hui 27 000 personnes âgées dépendantes (soit 9,6% de la population de cette tranche d'âge), elles pourraient être 33 000 en 2020. L'équivalent de 6300 personnes supplémentaires en situation de dépendance. La question de leur prise en charge se pose donc...

Le Jura et la Haute-Saône demeureraient les départements dont la population est la plus âgée. « Pour le Jura, cela est aussi dû à un déficit des jeunes actifs qui sont plus présents dans le Doubs par exemple. Du coup, cela suppose également moins de naissances », souligne Stéphane Adrover, chargé de l’étude à l’Insee.

4 à 5000 emplois supplémentaires nécessaires dans l'avenir

Réalisée en partenariat avec l’Agence régionale de santé, cette étude propose finalement trois scénarios pour répondre à cette plus grande dépendance de la population. Ils consisteraient soit à augmenter le nombre de places en établissements spécialisés, soit à maintenir la capacité d’accueil actuel tout en diminuant la prise en charge des personnes les moins dépendantes en faveur du maintien à domicile, ou encore à adopter une situation intermédiaire.

Dans n’importe quelle situation, il faudra quoiqu’il en soit créer au minimum 25% d’emplois supplémentaires, soit 4 à 5000 emplois, pour faire face. « Chaque conseil général choisira sa politique. Nous favorisons, nous, les hypothèses du maintien à domicile. Il faut savoir que les EPHAD ne correspondent plus forcément à ce que veulent les personnes âgées », conclut Jean-Marc Tourancheau, directeur adjoint à l’ARS.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Bourgogne Franche-Comté : près de 400 postes de soignant-es à pourvoir cet été

Près de 400 postes de soignants qui sont proposés cet été en Bourgogne Franche-Comté en cette période de crise sanitaire et de départs en vacances (bien méritées) des soignant-es. Infirmiers·ères généralistes et spécialisés·ées, aides-soignants·es… 120 professionnels de santé en CDI et CDD, et plus de 260 postes en intérim sont à pourvoir.

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Point sanitaire : « le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche-Comté » (ARS)

Les données issues du dépistage montrent que "le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche- Comté", précise l'ARS Bourgogne Franche-Comté ce 10 juillet 2020. L'agence rappelle l'importance de rester vigilant afin d'éviter toute reprise épidémique notamment lors de retrouvailles familiales, vacances estivales...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.15
    couvert
    le 16/07 à 21h00
    Vent
    0.57 m/s
    Pression
    1020 hPa
    Humidité
    93 %

    Sondage