50 000 personnes âgées supplémentaires en Franche-Comté d'ici 2020

Publié le 16/11/2012 - 09:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:37

Dans une récente étude consacrée au vieillissement de la population, l’Insee de Franche-Comté dresse un bilan autour de l’augmentation de la dépendance, attendue dans les années à venir.

Dépendance

La Franche-Comté, comme l’ensemble de la France, devrait connaître un vieillissement rapide de sa population. La faute, si l’on peut dire, à un accroissement continu de l’espérance de vie et à l’arrivée dans les tranches d’âges les plus élevées de la génération du baby-boom.

D’ici 2020, la région devrait ainsi compter 50 000 personnes supplémentaires âgées de 60 ans et plus. Et tandis qu’on recense aujourd’hui 27 000 personnes âgées dépendantes (soit 9,6% de la population de cette tranche d'âge), elles pourraient être 33 000 en 2020. L'équivalent de 6300 personnes supplémentaires en situation de dépendance. La question de leur prise en charge se pose donc...

Le Jura et la Haute-Saône demeureraient les départements dont la population est la plus âgée. « Pour le Jura, cela est aussi dû à un déficit des jeunes actifs qui sont plus présents dans le Doubs par exemple. Du coup, cela suppose également moins de naissances », souligne Stéphane Adrover, chargé de l’étude à l’Insee.

4 à 5000 emplois supplémentaires nécessaires dans l'avenir

Réalisée en partenariat avec l’Agence régionale de santé, cette étude propose finalement trois scénarios pour répondre à cette plus grande dépendance de la population. Ils consisteraient soit à augmenter le nombre de places en établissements spécialisés, soit à maintenir la capacité d’accueil actuel tout en diminuant la prise en charge des personnes les moins dépendantes en faveur du maintien à domicile, ou encore à adopter une situation intermédiaire.

Dans n’importe quelle situation, il faudra quoiqu’il en soit créer au minimum 25% d’emplois supplémentaires, soit 4 à 5000 emplois, pour faire face. « Chaque conseil général choisira sa politique. Nous favorisons, nous, les hypothèses du maintien à domicile. Il faut savoir que les EPHAD ne correspondent plus forcément à ce que veulent les personnes âgées », conclut Jean-Marc Tourancheau, directeur adjoint à l’ARS.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.74
peu nuageux
le 22/07 à 03h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %