65 400 Francs-Comtois vivent grâce au RSA

Publié le 25/04/2013 - 16:25
Mis à jour le 26/04/2013 - 11:42

Le Revenu de solidarité active (RSA) remplace depuis le 1er juiln 2009 le RMI, revenu minimum d’insertion. Ce minima social permet de faire vivre non seulement l’allocataire qui le touche mais généralement toute une famille. Selon les derniers chiffres au 31 décembre 2012, on estime aujourd’hui que 6% de la population de Franche-Comté vit grâce au RSA, soit 65.400 personnes. C’est 5.000 de plus comparé à 2009. En moyenne, en France ce taux  atteint 7,5%.

Le revenu de solidarité active  est un revenu minimum avec obligation de chercher un travail ou de suivre un projet professionnel. 34 départements dont le Doubs l'avait testé depuis 2007. Le dispositif a définitivement remplacé le RMI (revenu minimum d'insertion) le 1er juin 2009. 30 % des allocataires ont un travail et le RSA est un complément. 

Le montant maximum (montant socle) est de 475 € pour une personne seule, sans activité, sans revenus et sans logement (418 euros avec un logement). De ce montant sont déduits le forfait logement, les pensions alimentaires et les allocations familiales.

En Franche-Comté, voici la proportion des habitants  (allocataire + conjoint + enfant) couverts par la RSA : 

  • Doubs : 5,7%
  • Jura : 4,1%
  • Haute-Saône : 5,6%
  • Territoire-de-Belfort : 7,6% 

Le RSA socle est destinés aux personnes exclues de tout emploi,le RSA activité est dédié aux personnes travaillant mais  percevant des revenus professionnels inférieurs à un minimum.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Agriculture : à quoi sert la Région Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • À quoi sert la Région ? Peu savent répondre. Et pourtant, la Région est présente dans le quotidien de chaque Bourguignon-Franc-Comtois… La Région souhaite faire (re)connaître son action, en lançant une information mensuelle, dans la presse quotidienne régionale essentiellement, qui développera au fil des mois une mission spécifique. Ce mois de février 2023, focus sur l'agriculture...

Hausse des tarifs des autoroutes : risque d’un report massif du trafic des autoroutes vers les routes nationales

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.92
peu nuageux
le 07/02 à 6h00
Vent
3.35 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
73 %