À Besançon, une rue portera le nom du Colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame

Publié le 24/02/2024 - 18:08
Mis à jour le 24/02/2024 - 16:58

Dans un communiqué du 24 février 2024, la Ville de Besançon a indiqué vouloir rendre hommage au gendarme tué lors de l’attaque terroriste du 23 mars 2018 à Carcassonne, Arnaud Beltrame, en lui dédiant l’une des rues du futur quartier Grette-Polygone.

Alors que s'est terminé le procès de l'entourage du délinquant radicalisé de l'attaque terroriste du 23 mars 2018 à Carcassonne et Trèbes dans l'Aude, Mme la Maire souhaite rendre hommage aColonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame, tué lors de cette attaque. Le meurtrier avait abattu quatre personnes avant d'égorger Arnaud Beltrame, Colonel de Gendarmerie, qui s'était volontairement substitué à un otage.

Ce vendredi 23 mars 2018, dans le supermarché de la commune, Arnaud Beltrame"prend la place des otages au terme de négociations avec l'auteur des faits".

Puis, peu avant 14 h 30, le gendarme livre probablement un corps à corps avec le terroriste pour tenter de le désarmer tout en criant "Assaut ! Assaut !", pour prévenir les forces d'intervention.

L'assaillant ouvre alors le feu à plusieurs reprises sur l'officier avant de le poignarder. Arnaud Beltrame est un exemple de l'engagement des hommes et des femmes dans nos forces républicaines de sécurité.

Pour honorer sa mémoire, madame la maire proposera lors d'un conseil municipal qu'une des voies du projet Grette - Polygone porte son nom.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.97
couvert
le 24/04 à 0h00
Vent
0.88 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
83 %