A Sochaux, Hollande "fier" du "succès" de PSA, met en garde contre les extrêmes

Publié le 14/04/2017 - 17:57
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:23

François Hollande s'est dit ,ce vendredi 14 avril 2017, "fier" du sauvetage et du "succès" de PSA, saisissant l'occasion pour lancer une nouvelle mise en garde contre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, lors d'une visite du site historique du constructeur automobile à Sochaux.

PUBLICITÉ

« On doit dire que l’extrême droite n’a pas sa place », a déclaré devant les journalistes le chef de l’Etat, à neuf jours du premier tour de l’élection présidentielle, déplorant les « poussées extrémistes » enregistrées en Franche-Comté lors de précédents scrutins.

« Parce que si on se refermait, si on s’enfermait, si on ne commerçait plus
avec d’autres pays, qu’est-ce que deviendrait PSA ?« , a demandé François Hollande, engagé depuis deux mois dans un tour de France de réussites industrielles qu’il oppose au programme du Front national et de sa candidate Marine Le Pen.

Au sujet du candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, le
président de la République a pointé du doigt un risque de « repli par rapport à l’Europe » et de « nous enfermer« .« Rien n’est figé, mais il ne faut pas démolir, parce que si on démolit, on aura non seulement perdu du temps mais perdu beaucoup d’espoir », a insisté le président sortant.

« Grand succès » du sauvetage de PSA

François Hollande a également vanté le « grand succès » du sauvetage de PSA, réalisé avec le concours de l’Etat, rappelant que lors de sa précédente visite à Sochaux, pendant sa campagne de 2012, le site industriel, « dans la crise », était « inquiet pour son avenir » et menacé par des plans sociaux.

Cinq ans plus tard, « on me présente un projet d’investissement de 200 millions avec une entreprise qui s’est redressée, qui est aujourd’hui devenue leader » et rachète Opel, s’est-il félicité. « Ca donne de la fierté, d’abord à celles et ceux qui sont là et de la fierté au président de la République », a-t-il enchaîné.

« Nous avons bien travaillé et nous avons bien servi notre pays », a encore fait valoir François Hollande, en conclusion d’un discours devant quelques centaines de salariés de l’usine de Sochaux.

PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) n’avait été sauvé de la faillite il y a trois ans que par l’entrée à son capital de l’État français et du chinois Dongfeng, au côté de l’autre actionnaire de référence, la famille Peugeot.

Le chef de l’Etat s’était rendu auparavant à Besançon pour célébrer la
réussite de R. Bourgeois, groupe « familial de dimension mondiale » spécialisé dans la fabrication de pièces de moteurs électriques destinées notamment à l’industrie automobile.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.04
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage