A Taizé, le patriarche orthodoxe Bartholomée appelle à l'unité des Chrétiens

Publié le 25/04/2017 - 15:28
Mis à jour le 25/04/2017 - 15:45

Le patriarche de Constantinople Bartholomée 1er, qui exerce une prééminence honorifique sur les 250 millions d'orthodoxes, a appelé, ce mardi 25 avril 2017, à l'unité des Chrétiens lors d'une visite inédite à la communauté de Taizé, en Bourgogne, haut lieu de l'oecuménisme européen.

bartholomee.jpg
image d'illustration ©unité des chrétiens
PUBLICITÉ

« Le passage du temps rapproche inexorablement les Chrétiens divisés en les faisant progresser ensemble sur le chemin de l’unité », a déclaré le patriarche, qui s’exprimait à l’issue d’une prière commune dans l’église dite de la Réconciliation. Vêtu de la tenue patriarcale noire, le primat de la « Nouvelle Rome », âgé de 77 ans, avait été accueilli par des dignitaires catholiques, protestants et orthodoxes et les frères de Taizé en robes blanches.

« La réconciliation des chrétiens »

Créée en 1940 par Roger Schutz, un pasteur protestant suisse mort assassiné par une déséquilibrée roumaine le 16 août 2005, la communauté rassemble aujourd’hui une centaine de frères catholiques et protestants venus d’une trentaine de pays, avec pour objectif la « réconciliation entre Chrétiens ». « Réconcilier revient avant tout à guérir les maux de l’histoire, les cicatrices du temps, les incompréhensions mutuelles, les conflits de mémoire, les haines fratricides », a estimé le dignitaire orthodoxe. « La division entre Chrétiens à laquelle nous entendons répondre en priant pour l’unité des églises est une blessure spirituelle, aux responsabilités partagées – acceptées ou non », a-t-il ajouté.

« Nous avons tellement de richesses à partager (…). Il y a des choses qui nous divisent mais nous pouvons apprendre les uns des autres. Dans un monde où les Chrétiens veulent être vraiment ferments de paix, nous pouvons seulement l’être si nous sommes unis », a estimé Alois Loeser, le frère responsable de la communauté. Applaudi par les fidèles, le patriarche de Constantinople a béni deux icônes avant de traverser le petit village de Taizé, quadrillé par des militaires et des gendarmes, pour aller se recueillir sur la tombe de frère Roger.

Une future rencontre avec le pape

Le dignitaire orthodoxe s’était rendu à Chambésy en Suisse du 22 au 24 avril pour le 25e anniversaire de son élection en 1991 au siège de Constantinople et les cinquante ans de ce centre orthodoxe en pointe dans les relations avec les autres Eglises chrétiennes. Fin mai, il doit rencontrer en Terre Sainte le pape François.

La communauté de Taizé accueille chaque année des dizaines de milliers de jeunes et des familles qui viennent le plus souvent pour une semaine de
réflexion, de prière et de partage, et organise chaque fin décembre une rencontre internationale dans une grande ville d’Europe. La prochaine aura lieu à Bâle, en Suisse.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon a annulé vendredi le prénom "Jihad" donné il y a presque un an par une mère à son nouveau-né, et que la justice considère comme ayant une "acception péjorative", a-t-on appris vendredi 27 septembre 2019 auprès du parquet.

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François a dévoilé jeudi une législation plus stricte obligeant prêtres, religieux et religieuses à signaler à l'Eglise tout soupçon d'agression sexuelle ou d'harcèlement, ainsi que toute couverture de tels faits par la hiérarchie catholique. En mars dernier, nous nous étions rendus à l'archevêché de Besançon pour faire un point sur le diocèse de Besançon (article).

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Cela n'a échappé à personne ce mardi soir. Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon ont sonné en témoignage de soutien à la cathédrale Notre Dame de Paris. Ce mercredi, elles sonneront à nouveau à la demande de la conférence des Évêques de France.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.56
légère pluie
le 20/10 à 15h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1005.2 hPa
Humidité
80 %

Sondage