Accident dans le tunnel sous la Citadelle : exercice réussi !

Publié le 14/05/2014 - 17:16
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:23

Si le tunnel sous la Citadelle à Besançon était fermé pendant un peu moins d'une heure ce mercredi 14 mai en début d'après-midi, c'est parce que les pompiers étaient en exercice de sécurité civile à la demande de la municipalité. Objectif : tester le dispositif d'alerte dans le tunnel. Jusqu'à maintenant, aucun incendie n'a été déclaré dans ce tunnel mais la Ville souhaite rester très vigilante. 

PUBLICITÉ

Les pompiers ont simulé un véhicule qui s’enflamme dans lequel on ne compte aucune victime. Ils imaginent que le conducteur a donné l’alerte et attend dans local de sécurité situé au milieu du tunnel, soit à 225 mètres des sorties.

Déroulement de l’exercice

Pour faire de la fumée et se sentir en condition réelle, les pompiers utilisent une machine à fumée qu’ils placent sous le véhicule. Rapidement, elle embrume la moitié du tunnel. L’alerte est décenchée, les pompiers sont en chemin. Ils de chaque côté du tunnel, il y a des coffrets rouges pour les pompiers qui s’ouvrent avec une clé spéciale que les secours possèdent dans lesquels une manette sert à ouvrir des vannes situées au plafond du tunnel pour évacuer la fumée. Après quelques minutes pour désenfumer les lieux et se rendre compte les vannes fonctionnent, deux équipes de pompiers arrivent sur les lieux de chaque côté du tunnel en courant. La première équipe intervient du côté du tunnel le moins enfumé. La seconde intervient peu de temps après. Ils apportent avec eux des lances à incendie qu’ils déroulent mettent en position pour éteindre l’incendie. Les camions restent à l’extérieur. L’exercie est terminé.

Selon Daniel Mourot, directeur de la voirie et déplacements à la mairie de Besançon, le bilan de cet exercice semble positif, « aucun problème n’a été signalé, les pompiers ont même simulé un problème technique pendant l’exercice, ils sont arrivés sur place en un temps raisonnable, tout a fonctionné ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’hommage aux trois militaires « pourrait se faire » à Besançon en présence de la ministre des Armées

L’hommage aux trois militaires « pourrait se faire » à Besançon en présence de la ministre des Armées

Mise à jour à 18h14 • Trois militaires français appartenant au 19eRG de Besançon sont décédés accidentellement dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane, selon l’Etat-Major des Armées. Un hommage leur sera rendu la semaine prochaine. La Ville de Besançon annonçait le mercredi 24 juillet 2019 mais le 19 Régiment du Génie précise que "rien n'est encore arrêté pour l'instant sur le lieu et la date".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.02
ciel dégagé
le 21/07 à 18h00
Vent
2.38 m/s
Pression
1021.97 hPa
Humidité
62 %

Sondage