Accident d'autocar à Fuans : le chauffeur mis en examen

Publié le 06/05/2014 - 18:16
Mis à jour le 07/05/2014 - 15:03

Le chauffeur de l'autocar qui a fait une spectaculaire sortie de route lundi à Fuans près de Morteau, blessant légèrement 18 personnes dont des adolescents, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, a indiqué mardi 6 mai 2014 le parquet de Besançon.

2013-12-20-palais_justice.jpg
©miss dom
PUBLICITÉ
Il a été mis en examen pour « blessures involontaires par conducteur de véhicule » ayant causé une « ITT inférieure à trois mois », a précisé le parquet. Le chauffeur, âgé de 60 ans, a été laissé libre sous contrôle judiciaire avec interdiction de conduire des véhicules à moteur.
 
Les enquêteurs privilégiaient « l’hypothèse d’un endormissement au volant » du chauffeur, selon le parquet. Des analyses ont montré une alcoolémie négative et l’absence stupéfiants. Un examen du chronotachygraphe qui enregistrait la vitesse du véhicule, a également montré que celle-ci n’était pas non plus en cause, a-t-on indiqué.
 
Une information judiciaire a été ouverte. « Il s’agit d’établir la cause de la sortie de route, à savoir si elle est humaine« , a-t-on expliqué. Le chauffeur, sans antécédents judiciaires, fera l’objet d’une expertise médicale pour comprendre les raisons d’un possible endormissement.
 
La plupart des victimes hospitalisées pour des blessures légères et des fractures avaient quitté l’hôpital mardi en fin d’après-midi. Seuls deux adultes et un adolescent se trouvaient toujours au CHU de Besançon.
 
L’accident a eu lieu lundi vers 7h30, sur la commune de Fuans. L’autocar, qui transportait 28 personnes, assurait la liaison Besançon-Morteau pour le compte de la SNCF.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.71
nuageux
le 19/07 à 6h00
Vent
2.67 m/s
Pression
1017.07 hPa
Humidité
89 %

Sondage