Accueil d'enfants handicapés dans les écoles : Jean-Louis Fousseret répond aux élus UMP

Publié le 26/04/2013 - 18:55
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:45

Dans une lettre ouverte datée du 12 avril 2013 (lire ICI), les conseillers municipaux de Besançon, Jean-Marie Girerd, Pascal Bonnet, Michel Omouri et Jean Rosselot, interpellaient le maire, Jean-Louis Fousseret, sur sa politique en termes d’accessibilité des élèves handicapés dans les écoles avec l’exemple de l’école élémentaire de Brossolette. Celui-ci leur répond.

handicap

Jean-Louis Fousseret répond donc aux élus UMP de son opposition que "dans l’école Brossolette, la totalité du rez-de-chaussée est accessible et ce, depuis longtemps. Sur ce niveau, un ensemble de 3 salles (1 pour les cours, les autres pour les soins et les rééducations) est spécifiquement dédié aux 9 enfants scolarisés dans la CLIS 4 (classe spécialisée pour les enfants atteints de handicaps moteurs), ainsi que des sanitaires spécifiques et les salles de restauration scolaire. Les services de l’Education nationale m’ont assuré que l’enseignement obligatoire est possible en inclusion, c’est-à-dire la participation aux enseignements dans les classes dites ordinaires dans cette école. Une rencontre est prévue après les congés de printemps entre les parents, l’éducation nationale et la Ville car il semble y avoir davantage de malentendus que de difficultés réelles".

1,3 millions d’euros chaque année

Dans cette réponse, le maire de Besançon leur rétorque ensuite que depuis 2001, il travaille, avec son équipe, à "favoriser les conditions d’accueil des enfants en situation de tout handicap.  Nous avons choisi de rendre accessible une école par quartier pour que les enfants handicapés puissent fréquenter l’établissement du premier degré le plus proche de leur domicile, pour qu’ils aillent ensuite au collège avec leurs camarades. Cette mise en accessibilité des locaux scolaires a fait l’objet d’un plan, soumis à une commission d’accessibilité en Préfecture ; un tel plan, spécifique pour l’accueil des enfants handicapés, ne se fait nulle part ailleurs." 

Il précise par ailleurs que "ce ne sont pas moins de 1,3 millions d’euros consacrés annuellement aux travaux dans les écoles. Le coût de la mise en accessibilité, pour tous les handicaps, de l’ensemble des écoles de la Ville est chiffré à 9 millions € TTC (valeur 2011) et pour l’ensemble des Etablissements Recevant du Public (ERP) à 16,3 millions d’euros (valeur 2011). Chaque année, nous réalisons environ 140.000 € d’investissement pour la mise en accessibilité des bâtiments municipaux, sans compter les reprises effectuées à l’occasion d’autres travaux d’amélioration et qui ne sont pas chiffrés comme tels et qui s’ajoutent."

Lire la lettre de réponse de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, en entier, ci-dessous

26.04.13 réponse JL Fousseret accessibilité écoles handicapés.doc by macommune_info

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

UTBM Innovation Crunch time : un challenge XXL avec 60 entreprises et 1.300 étudiants ingénieurs à Montbéliard

Du 4 au 8 mars 2024, l’Axone deviendra le 4e campus de l’UTBM et recevra plus de 60 entreprises et association pour mettre 1.300 étudiants ingénieurs au défi lors de la cinquième édition de l’UTMB Innovation Brunch time. Ce challenge XXL est le défi technologique universitaire le plus important en Europe.

Un plan à 60 millions d’euros pour rénover 12 écoles et 3 crèches à Besançon

PUBLI-INFO • Jusqu’en 2026, la Ville de Besançon prévoit un plan à 60 millions d’euros pour rénover 12 écoles et trois crèches, il s’agit du ”plan écoles-crèches”. Dans ce cadre, une exposition sur les murs de la mairie est consacrée à ces travaux jusqu’à l’aboutissement des projets.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.68
partiellement nuageux
le 23/02 à 9h00
Vent
4.61 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
95 %