Alerte Témoin

Affaire Mohamed Boukrourou : la décision en délibéré au 25 septembre

Publié le 22/05/2013 - 15:13
Mis à jour le 22/05/2013 - 15:16

Ce mercredi 22 mai 2013 était examinée par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Besançon l'implication de quatre policiers dans la mort de Mohamed Boukrourou, lors de son interpellation fin 2009 à Valentigney dans le Doubs. La chambre de l'instruction a décidé de mettre en délibéré au 25 septembre sa décision de suivre l'ordonnance de non-lieu rendue par les juges d'instruction ou au contraire de renvoyer l'affaire devant le tribunal.

Les policiers, deux hommes et deux femmes, avaient été mis en examen en mars 2012 pour homicide involontaire sur Mohamed Boukrourou, 41 ans, le 12 novembre 2009 à Valentigney, près de Montbéliard.

Ils avaient été appelés par un pharmacien inquiet de "l'état d'énervement extrême" de M. Boukrourou, qui protestait contre la qualité de médicaments vendus et souffrait de problèmes psychiatriques. Il avait été conduit de force dans un fourgon, où les policiers l'avaient maîtrisé en s'asseyant et en se tenant debout sur ses jambes et son bassin.

D'après les résultats de l'autopsie Mohamed Boukrourou est décédé d'une pathologie cardiaque et il n'y avait pas eu de coups directs contre lui, a indiqué l'avocate générale Karine Renaud, qui a demandé la confirmation du non-lieu. "Les policiers n'ont pas commis de faute de maladresse, d'imprudence, d'inattention ou de négligence. Ils ont contenu M. Boukrourou comme ils ont pu", a-t-elle estimé.

L'avocat de la famille de M. Boukrourou, Me Jean-Louis Pelletier, a demandé un complément d'information et le renvoi de l'affaire devant un tribunal, estimant que "les policiers ont dépassé leurs fonctions" et que "leur comportement doit être sanctionné". "Ce malheureux a été maltraité. Oui il s'est rebellé, mais de là à pratiquer de telles violences... On est allez trop fort, trop loin", a-t-il déclaré.

Pour leur avocat, Me Randall Schwerdorffer, "les policiers sont innocents. (...) Cette affaire est née du témoignage accablant d'une femme et de son fils, mais la reconstitution a parfaitement démontré qu'ils n'avaient pas pu voir de violences exercées dans le fourgon". "Les policiers ont effectué les gestes normaux enseignés en écoles de police", a renchéri un autre de leurs avocats, Me Richard Belin.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) avait estimé en décembre 2011 que la police avait fait un "usage disproportionné de la force" lors de cette interpellation.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.11
partiellement nuageux
le 05/06 à 0h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune