Afghanistan : Anne Vignot prête à accueillir des réfugiés à Besançon 

Publié le 18/08/2021 - 10:18
Mis à jour le 18/08/2021 - 10:51

Un nouveau vol français transportant des personnes évacuées d'Afghanistan a quitté Kaboul dans la nuit en direction d'Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, a-t-on appris auprès de témoins à l'aéroport via l'AFP ce 18 août 2021. Anne Vignot, maire de Besançon, se dit prête à accueillir des réfugiés.

Anne Vignot © Alexane Alfaro
Anne Vignot © Alexane Alfaro

La veille, 41 ressortissants français et étrangers avaient déjà été exfiltrés de Kaboul par la France, grâce au pont aérien mis en place par Paris après la prise de pouvoir par les talibans dimanche.

Ces personnes étaient arrivées aux alentours de 17h30 (15h30 GMT) sur le tarmac de l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, dans un A310 de l'armée française aux couleurs bleu blanc rouge, après avoir fait escale à Abou Dhabi.

Cet avion transportait également une soixantaine de militaires français de retour d'opérations extérieures, avait précisé de son côté une source au ministère des armées.

Tous les passagers devaient passer des tests de dépistage du Covid-19 et subir des vérifications sanitaires à leur arrivée.

Besançon prête à accueillir des Afghanes et Afghans

À Besançon, la maire de la Ville a un avis ferme sur la question. Elle souhaite montrer sa solidarité face à la crise que subit l'Afghanistan : "Maire écologiste, je réponds au devoir d'humanité de la France et annonce que ma ville de Besançon est prête à accueillir les Afghanes et Afghans qui cherchent refuge en France et arriveront sur notre sol", écrit Anne Vignot sur Twitter.

Ses quelques mots ont suscité de nombreuses réactions sur Twitter. Entre compréhension et inquiétudes, les réactions sont mitigées suite au post de la maire. Parmi les réactions, on peut lire : "Merci Madame", "Aucun SDF à Besançon ?", "Concernant la misère du monde, il y en a déjà assez notamment dans le centre-ville historique", "Bravo ! On compte sur vous pour accueillir ces personnes avec toute la dignité qui leur est due…", "Voilà une belle initiative ! Les Bisontins ont un grand coeur !", "Est ce normal que la population ne soit pas consultée ?  J’demande "…

Un choix de la maire de Besançon qui s'inscrit dans la droite ligne de Julien Bayou, chef de file d'EELV :

D'autres ressortissants français seront prochainement évacués

D'autres rotations sont prévues dans les heures et jours à venir pour évacuer tous les ressortissants français.

Les autorités refusent d'indiquer à ce stade combien de personnes au total la France va exfiltrer dans le cadre de cette opération baptisée Apagan. Elle mobilise deux avions de l'Armée de l'air sur le tronçon Émirats-Kaboul et deux autres pour les vols entre les Émirats et la France.

"Dans le cadre de l’opération en cours, les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d'intégration. Ils recevront tout le secours de la France", explique le Ministère de l'Intérieur. 

(maCommune.info et AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Marine Le Pen en visite à Vesoul le 25 novembre

Jeudi 25 novembre, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, se rendra à la foire de la Sainte-Catherine à Vesoul, où elle ira à la rencontre des habitants et exposants avant de tenir une conférence de presse, sur le thème de la France des oubliés et de l'aménagement des territoires.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.89
légères chutes de neige
le 30/11 à 9h00
Vent
5.81 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
94 %

Sondage