Alcool et grossesse : pas de cas officiel du syndrome d'alcoolisation fœtale en Franche-Comté entre 2006 et 2013

Publié le 10/11/2018 - 15:21
Mis à jour le 10/11/2018 - 16:45

Plus de 3.000 bébés nés entre 2006 et 2013, soit une naissance par jour, ont présenté au moins une conséquence liée à la consommation d'alcool par leur mère quand elle était enceinte, selon des chiffres officiels de l'agence sanitaire Santé publique France.

©Pixabay ©
©Pixabay ©

Sur ce total de 3.207 nouveau-nés, 452 - soit une naissance par semaine-  étaient atteints par un syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), forme la plus grave des troubles que peut entraîner la consommation d'alcool pendant la grossesse.

Le SAF peut causer "des anomalies physiques (retard de croissance, malformations) et neurodéveloppementales (retard mental, déficit de l'attention, problèmes de mémoire, difficultés d'apprentissage..) qui relèvent du handicap", souligne Santé publique France dans une étude publiée mardi.

"Ces chiffres sont très sous-estimés compte tenu de la difficulté à diagnostiquer ces troubles en période néonatale et n'incluent pas les diagnostics posés ultérieurement", prévient l'agence sanitaire.

Il s'agit de la première estimation nationale des troubles causés par l'alcoolisation fœtale chez les nouveau-nés, selon l'agence sanitaire. Elle a lancé le 9 septembre dernier une campagne de sensibilisation dont le slogan est "Par précaution, zéro alcool pendant la grossesse"

Pas de cas officiel déclaré en Corse et en Franche-Comté

"Le SAF est la première cause de handicap mental non génétique à la naissance et d'inadaptation sociale de l'enfant et il est entièrement évitable", insiste l'étude. Les régions où le diagnostic de SAF est le plus fréquent sont "La Réunion, avec 0,36 cas pour 1.000 naissances, soit plus de cinq fois le taux national, la Haute-Normandie et le Nord-Pas-de-Calais (0,21 cas/1.000 naissances chacune)".  À l'inverse, "deux régions (Corse et Franche?Comté) n'ont déclaré aucun cas".

Zéro alcool pendant la grossesse

La lutte contre la consommation d'alcool par les femmes enceintes est l'un des chevaux de bataille de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui veut promouvoir le slogan "Zéro alcool pendant la grossesse". Dévoilé fin mars, le plan santé du gouvernement prévoit d'augmenter "significativement" la taille du pictogramme "interdit aux femmes enceintes" présent sur les bouteilles d'alcool (vin compris) depuis 2007.

Cette mesure doit être prise "en concertation avec l'ensemble des acteurs" pour une mise en œuvre espérée en 2019. Mi-juillet, de grands domaines viticoles avaient estimé que le logo sur les dangers de l'alcool pour les femmes enceintes était une image "mortifère" qui fait du vin un "produit délictueux", des termes contestés par la ministre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Vous avez été piqué par une tique ? Envoyez-la par la poste au programme « Citique » afin de l’examiner…

La Ville de Besançon lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention des piqures de tiques ce mois de juin 2021. Même si elles ne véhiculent pas toutes la maladie de Lyme, 43 % d'entre elles présentent un agent pathogène en Bourgogne Franche-Comté... C'est pourquoi  il est nécessaire de les envoyer au programme de recherche "CITIQUE" afin de pousser l'analyse...

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Covid-19 : quelle est la situation sanitaire en Bourgogne Franche-Comté ?

Alors que la seconde phase du déconfinement sera effective le 9 juin 2021, la situation sanitaire s'améliore mais reste fragile et contrastée en Bourgogne-Franche-Comté. La circulation du virus diminue dans le Jura et le Territoire de Belfort avec des taux d'incidence à 78 et 86 cas pour 100.000 habitants. Elle est stable dans le Doubs  (107) et l'Yonne (100) mais en hausse en Côte d'Or (178).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.46
peu nuageux
le 13/06 à 9h00
Vent
4.58 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
5 %

Sondage