Alstom : réaction du président du CESER Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 08/09/2016 - 17:41
Mis à jour le 08/09/2016 - 17:41

Le président du CESER Bourgogne-Franche-Comté, François Berthelon a publié ce jeudi 8 septembe un communiqué dans lequel il déclare que la fermeture, en partie, du site de Belfort est « un coup rude » porté au territoire. Cette décision, selon lui, a un « impact direct sur l’avenir de plusieurs centaines de salariés« .

Le transfert de l’activité d’Alstom Transport du site de Belfort vers l’usine de Reichshoffen dans le Bas-Rhin a été vécu par le président du Conseil Economique, Social et Environnemental de la région comme "un coup de tonnerre". Selon François Berthelon cette décision d’Alstom "constitue un véritable gâchis d’énergie et de compétences et dessine des avenirs inquiétants pour les salariés du nord-est de la région".

Le président indique également que "cette suppression, en plus de son impact direct sur l’avenir de plusieurs centaines de salariés, aura également des effets induits sur toute l’économie du nord-est de la Bourgogne Franche-Comté". François Berthelon est "ému de la gravité de cette situation et la déplore profondément"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l’avenir d’Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d’Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d’un rapprochement « entre égaux ». L’État français n’est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l’Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d’administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de « rassurer » les salariés d’Alstom en usant « de toute son influence pour déclencher » les commandes citées dans le plan de sauvetage de l’État. Une lettre qui prépare la visite du président à l’usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Politique

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.98
couvert
le 26/06 à 6h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
99 %

Sondage