Qui soutient Arnaud Montebourg en Bourgogne Franche-Comté ?

Publié le 09/10/2016 - 08:02
Mis à jour le 09/10/2016 - 17:21

le candidat à la primaire du Parti socialiste de la présidentielle rassemble déjà  48 élus de Bourgogne Franche-Comté. Mais qui sont-il ? En attendant sa venue le 24 octobre 2016  à Montbéliard et à Besançon pour sa campagne, certains se sont réunis ce samedi 8 octobre à Besançon. 

48 élus de Bourgogne Franche-Comté, dont plus  50 % de Saône-et-Loire, signé l'appel "A Gauche, la seule alternative crédible c’est Arnaud Montebourg".Hier ils étaient réunis 

Visite en Franche-Comté le 24 octobre 2016

Le matin, Arnaud Montebourg se rendra à Montbéliard pour rencontrer des salariés d'une usine. Il s'agit peut-être de Peugeot, mais ce n'est pas encore confirmé. Il devrait ensuite déjeuner dans le secteur de Baume-les-Dames et rencontrer des porteurs de projets innovants. 

L'après-midi, il visitera l'entreprise Vitabri située dans le secteur de Planoise à Besançon pour rencontrer les salariés. Son emploi du temps sera confirmé ces prochains jours. 

"le contrat n'a pas été respecté"

"Elus, militants, citoyens, nous sommes une portion importante du peuple de gauche à voir 2017 arriver en nous frottant les yeux. En 2012, nous avons fait campagne et voté pour François Hollande avec sincérité et espoir. Quatre années plus tard, nous avons la douloureuse impression que tout ne s'est pas passé comme prévu.

Pour nous, le contrat n'a pas été respecté. Nous n'avons pas signé pour promouvoir la déchéance de nationalité : nous étions contre quand elle était proposée par la droite dans le discours de Grenoble. Nous n'avons pas signé pour entériner une Europe corsetée dans le dogme austéritaire allemand : nous avons fait campagne pour installer un bras de fer avec Berlin. Nous n'avons pas signé pour attaquer le droit du travail sans compromis avec les syndicats de salariés : nous avons prôné le dialogue social car nous avions en souvenir les dégâts provoqués par la loi retraite imposée sans concertation et parce que nos valeurs de gauche nous entraînent naturellement à toujours défendre les intérêts des salariés".

  1. AYACHE Patrick, Vice-Président du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté
  2. BAUMEL Philippe, Député de Saône-et-Loire
  3. BAZIN Fabien, Vice-Président du Conseil départemental de la Nièvre
  4. BEN ALI Christophe, Membre du Conseil Fédéral du PS de l'Yonne
  5. BEZE Stéphanie, Conseillère départementale de la Nièvre
  6. BOURGEOIS Daniel, Conseiller départemental de la Nièvre
  7. CALDERON Edith, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  8. CANNARD Frédéric, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  9. CHAMBRIAT Sylvie, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  10. CHARLIER Franck, Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  11. COTTET Francis, Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  12. COUILLEROT Evelyne, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  13. COURTY Arthur, Membre du Bureau fédéral du PS du Territoire de Belfort
  14. DEPIERRE Valérie,  Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  15. DESCIEUX Jean-Christophe, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  16. DICONNE Jean-Paul, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  17. DUMONT Emmanuel, Conseiller municipal de Besançon (Doubs)
  18. DUMONT Anne-Marie, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  19. DURAIN Jérôme, Sénateur et Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  20. DURAND Bernard, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  21. FARGEOT Catherine, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  22. FLUTTAZ Laurence, Vice-Présidente du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté
  23. FONTERAY Jean-Luc, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  24. GIEN Chantal, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  25. GILLET Violaine, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  26. GUEUGNEAU Edith, Députée de Saône-et-Loire - Maire de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire)
  27. GUIGUET Stéphane, Vice-Président du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté
  28. HIPPOLYTE Jean-Marc, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  29. HOULLEY Éric, Vice-Président du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté - Maire de Lure (Haute-Saône)
  30. INEZARENE Salima, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  31. JOLY Patrice, Président du Conseil départemental de la Nièvre
  32. KIAPPA-KIGER Myriam, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  33. LAMARD Denis, Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  34. LAROCHE Jérôme, Conseiller municipal de Lure (Haute-Saône)
  35. LEMONON Elisabeth, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  36. LOUIS SIDNEY Vanessa, Conseillère départementale de la Nièvre
  37. LOUVEL Christine, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  38. MAGLICA Céline, Conseillère départementale de Côte d'Or
  39. MARTIN Sylvie, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  40. MASSICOT Pascale, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  41. MATHIEU Sylvain, Vice-Président du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté
  42. NOEL Gilles, Maire de Varzy (Nièvre)
  43. PEULET André, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  44. POILLOT Pierre, Conseiller départemental de Côte d'Or
  45. RENAULT Fernand, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  46. UNTERMAIER Cécile, Députée de Saône-et-Loire
  47. VERIN Anne, Conseillère départementale de la Nièvre
  48. VILY Nicolas, Membre du Conseil fédéral du PS du Jura
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.79
peu nuageux
le 22/04 à 21h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
88 %