Qui soutient Arnaud Montebourg en Bourgogne Franche-Comté ?

Publié le 09/10/2016 - 08:02
Mis à jour le 09/10/2016 - 17:21

le candidat à la primaire du Parti socialiste de la présidentielle rassemble déjà  48 élus de Bourgogne Franche-Comté. Mais qui sont-il ? En attendant sa venue le 24 octobre 2016  à Montbéliard et à Besançon pour sa campagne, certains se sont réunis ce samedi 8 octobre à Besançon. 

48 élus de Bourgogne Franche-Comté, dont plus  50 % de Saône-et-Loire, signé l'appel "A Gauche, la seule alternative crédible c’est Arnaud Montebourg".Hier ils étaient réunis 

Visite en Franche-Comté le 24 octobre 2016

Le matin, Arnaud Montebourg se rendra à Montbéliard pour rencontrer des salariés d'une usine. Il s'agit peut-être de Peugeot, mais ce n'est pas encore confirmé. Il devrait ensuite déjeuner dans le secteur de Baume-les-Dames et rencontrer des porteurs de projets innovants. 

L'après-midi, il visitera l'entreprise Vitabri située dans le secteur de Planoise à Besançon pour rencontrer les salariés. Son emploi du temps sera confirmé ces prochains jours. 

"le contrat n'a pas été respecté"

"Elus, militants, citoyens, nous sommes une portion importante du peuple de gauche à voir 2017 arriver en nous frottant les yeux. En 2012, nous avons fait campagne et voté pour François Hollande avec sincérité et espoir. Quatre années plus tard, nous avons la douloureuse impression que tout ne s'est pas passé comme prévu.

Pour nous, le contrat n'a pas été respecté. Nous n'avons pas signé pour promouvoir la déchéance de nationalité : nous étions contre quand elle était proposée par la droite dans le discours de Grenoble. Nous n'avons pas signé pour entériner une Europe corsetée dans le dogme austéritaire allemand : nous avons fait campagne pour installer un bras de fer avec Berlin. Nous n'avons pas signé pour attaquer le droit du travail sans compromis avec les syndicats de salariés : nous avons prôné le dialogue social car nous avions en souvenir les dégâts provoqués par la loi retraite imposée sans concertation et parce que nos valeurs de gauche nous entraînent naturellement à toujours défendre les intérêts des salariés".

  1. AYACHE Patrick, Vice-Président du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté
  2. BAUMEL Philippe, Député de Saône-et-Loire
  3. BAZIN Fabien, Vice-Président du Conseil départemental de la Nièvre
  4. BEN ALI Christophe, Membre du Conseil Fédéral du PS de l'Yonne
  5. BEZE Stéphanie, Conseillère départementale de la Nièvre
  6. BOURGEOIS Daniel, Conseiller départemental de la Nièvre
  7. CALDERON Edith, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  8. CANNARD Frédéric, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  9. CHAMBRIAT Sylvie, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  10. CHARLIER Franck, Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  11. COTTET Francis, Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  12. COUILLEROT Evelyne, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  13. COURTY Arthur, Membre du Bureau fédéral du PS du Territoire de Belfort
  14. DEPIERRE Valérie,  Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  15. DESCIEUX Jean-Christophe, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  16. DICONNE Jean-Paul, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  17. DUMONT Emmanuel, Conseiller municipal de Besançon (Doubs)
  18. DUMONT Anne-Marie, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  19. DURAIN Jérôme, Sénateur et Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  20. DURAND Bernard, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  21. FARGEOT Catherine, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  22. FLUTTAZ Laurence, Vice-Présidente du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté
  23. FONTERAY Jean-Luc, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  24. GIEN Chantal, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  25. GILLET Violaine, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  26. GUEUGNEAU Edith, Députée de Saône-et-Loire - Maire de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire)
  27. GUIGUET Stéphane, Vice-Président du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté
  28. HIPPOLYTE Jean-Marc, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  29. HOULLEY Éric, Vice-Président du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté - Maire de Lure (Haute-Saône)
  30. INEZARENE Salima, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  31. JOLY Patrice, Président du Conseil départemental de la Nièvre
  32. KIAPPA-KIGER Myriam, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  33. LAMARD Denis, Conseiller régional Bourgogne Franche-Comté
  34. LAROCHE Jérôme, Conseiller municipal de Lure (Haute-Saône)
  35. LEMONON Elisabeth, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  36. LOUIS SIDNEY Vanessa, Conseillère départementale de la Nièvre
  37. LOUVEL Christine, Conseillère départementale de Saône-et-Loire
  38. MAGLICA Céline, Conseillère départementale de Côte d'Or
  39. MARTIN Sylvie, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  40. MASSICOT Pascale, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté
  41. MATHIEU Sylvain, Vice-Président du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté
  42. NOEL Gilles, Maire de Varzy (Nièvre)
  43. PEULET André, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  44. POILLOT Pierre, Conseiller départemental de Côte d'Or
  45. RENAULT Fernand, Conseiller départemental de Saône-et-Loire
  46. UNTERMAIER Cécile, Députée de Saône-et-Loire
  47. VERIN Anne, Conseillère départementale de la Nièvre
  48. VILY Nicolas, Membre du Conseil fédéral du PS du Jura
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Permanence vandalisée à Besançon : la fédération du Doubs du Parti communiste porte plainte contre le syndicat UNI

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 octobre 2020, la permanence de la fédération du Doubs du Parti communiste à Besançon a été dégradée avec des affiches de l’UNI, le syndicat étudiant connu en région parisienne et qui tente de se réimplanter depuis peu à Besançon. Le PCF a décidé de porté plainte contre ce syndicat pour que "toute la lumière soit faite sur cette événement et que toutes et tous les responsables soient confondus."

Ferrand « souhaite » un report des élections régionales

Le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dit mercredi "souhaiter" un report des élections régionales prévues en mars, estimant qu'il sera impossible de faire campagne correctement en raison de l'épidémie de Covid-19. La décision doit être prise fin 2020 - début 2021.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.
EN DIRECT | Conférence de presse sur les mesures de lutte contre la COVID-19.

EN DIRECT | Au lendemain des annonces du président de la République, je m’exprime sur l’application des mesures destinées à lutter contre la COVID-19.

Publiée par Jean Castex sur Jeudi 15 octobre 2020

Covid-19 : un nouveau tour de vis qui concerne toute la France…

Commerces fermés de 21h à 6h dans neuf métropoles, attestations de déplacement et aides aux entreprises... Au lendemain de l'annonce choc d'un couvre-feu par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé le tour de vis des nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Report des régionales ? B. Retailleau réclame une décision fin 2020, A. Genevard invite à être « imaginatif »

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, attaché au "respect du calendrier électoral", a demandé mercredi 14 octobre 2020 qu'une décision soit arrêtée en "fin d'année" ou "tout début" 2021 sur un éventuel report des élections régionales et départementales à cause de la crise du Covid-19. De son côté, la députée du Doubs et vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard déclare qu'il est encore trop tôt et met en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle derrière un éventuel report.

« La lutte contre le capital et le patronat va continuer » : la phrase qui met en émoi la classe économique et politique de Besançon….

Polémique • Tout est parti de la conférence de presse donnée pour l'inauguration de la banderole "À bientôt j'espère" le 9 octobre 2020. Aline Chassagne a été épinglée pour une de ses citations, créant ainsi la polémique au sein de la classe politique et économique. L'adjointe à la culture de Besançon s'est expliqué lors du dernier conseil municipal...

Bourgogne Franche-Comté : l’équipe de campagne France insoumise prend la résolution de lutter « par tous les moyens possibles » contre les néonicotinoïdes

L’équipe régionale de campagne de la France insoumise pour les élections départementales et régionales s’est réunie mercredi 7 octobre 2020. Dans un communiqué du 10 octobre, elle annonce prendre acte du vote du 6 octobre 2020 à l’Assemblée nationale autorisant l’utilisation des néonicotinoïdes. Dans le même temps, l'équipe de campagne a adopté une résolution et propose à chaque citoyen de Bourgogne Franche-Comté de la signer.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.95
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %

Sondage