Attaque à Marseille : Guillaume Larrivé (LR) dénonce un "scandale d'Etat" dû à "l'immigrationnisme"

Publié le 05/10/2017 - 08:31
Mis à jour le 05/10/2017 - 09:12

Guillaume Larrivé, porte-parole Les Républicains et députe de l'Yonne, a dénoncé un "scandale d'État", selon lui, dû à "l'immigrationnisme", après l'attaque qui a tué deux jeunes femmes dimanche à Marseille, dans une tribune à paraître jeudi dans Le Figaro.

PUBLICITÉ

« Si l’assassin a frappé à Marseille, c’est parce que l’immigrationnisme l’a permis. C’est un scandale d’État », estime le député LR, selon qui « jamais la tragédie n’aurait dû surgir si la funeste idéologie de l’ouverture totale n’avait été à l’oeuvre ».

L’auteur de l’attaque, Ahmed Hanachi, avait été abattu par un militaire de Sentinelle juste après son crime, perpétré au cri d’« Allah Akbar » selon des témoins. L’organisation Etat islamique a revendiqué le crime mais à ce stade, rien ne relie l’assaillant à l’organisation jihadiste.

L’inspection générale de l’administration enquête sur une éventuelle défaillance de l’État. Il s’agit de déterminer si ce Tunisien de 29 ans en situation irrégulière aurait dû être placé en rétention en vue d’une éventuelle expulsion après avoir été interpellé vendredi à Lyon pour un vol à l’étalage.

« Mais nous serions bien lâches d’en rester là, sans chercher les causes qui n’ont pas permis d’éviter l’horreur terroriste », considère Guillaume Larrivé. « Puisque l’immigration est regardée comme toujours positive, non seulement inéluctable mais surtout souhaitable, vouloir l’organiser, la réguler, la maîtriser serait déjà un mal ; vouloir la réduire serait un mal absolu,
renvoyé devant le tribunal des +passions tristes+ et des pensées interdites », déplore le député.

« Il faut et il suffit d’applaudir au spectacle de la Providence, qui peu à peu gomme la frontière, efface la distinction du national et de l’étranger, et va même jusqu’à nier la différence entre l’illégal et le légal, puisqu’on régularise celui-là pour qu’il devienne celui-ci », dénonce-t-il encore, en pointant un « scandale », « dans la résignation bureaucratique à accepter, au fond, que l’assassin de Marseille ait pu continuer à séjourner si longtemps sur notre territoire ».

« La Marseillaise nous en a avertis: ‘ils viennent, jusque dans nos bras, égorger nos fils et nos compagnes’. Libérons-nous de cette emprise, vite. Restaurons l’autorité de la République et de la loi. Pour que vive la France. Et pour sauver des vies », conclut M. Larrivé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

600 élèves de Planoise découvrent les métiers et les rôles de la sécurité à Besançon

600 élèves de Planoise découvrent les métiers et les rôles de la sécurité à Besançon

Depuis mardi dernier et jusqu'à samedi 12 octobre 2019, les Rencontres de la sécurité se déroulent devant le collège Diderot, dans le quartier Planoise à Besançon. Près de 600 écoliers et collégiens s'y sont rendus avec leurs enseignants pour découvrir les métiers de la police, de la Croix Rouge, des sapeurs-pompiers, la sécurité routière, etc. Ce vendredi était également l'occasion de marquer le lancement de la section des Cadets de la Sécurité Civile avec le préfet du Doubs et la président du Département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.12
légère pluie
le 15/10 à 15h00
Vent
4.493 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
97 %

Sondage